Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Les Maï-Maï et FDLR profitent de l’absence des FARDC pour attaquer Lubero

3 Mai 2011 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Justice et Droits de l'homme

Source: radio okapi

Des incursions des hommes armés, identifiés comme des Maï-Maï coalisés aux FDLR, sont devenues fréquentes ces dernières semaines à Kanyabayonga, cité située à plus de 150 kilomètres au nord de Goma, en territoire de Lubero, dans  la province du Nord-Kivu. L’administrateur de ce territoire a lancé, lundi 2 mai, un cri de détresse; estimant que toute sa juridiction est menacée de passer sous contrôle des assaillants.  D’après des sources concordantes, depuis mi-avril, ces combattants, venus de l’est de Kanyabayonga, en plein parc des Virunga, organisent plusieurs incursions dans la cité.

Ils profiteraient de l’absence des militaires des FARDC, présentement appelés à former d’autres régiments.

La dernière incursion en date a été enregistrée dans la nuit de dimanche au lundi 2 mai 2011.

Au cours de cette incursion, plusieurs habitations de la cité ont été pillées.

Inquiet, l’administrateur du territoire de Lubero, Dominique Bofombo, a indiqué que tout le nord et une partie du sud de cette entité sont occupés actuellement par la coalition Maï-Maï – FDLR.

D’après lui, ces combattants menaceraient de prendre le contrôle du chef-lieu du territoire.

Pour qu’on n’en arrive pas là, Dominique Bofombo a demandé aux responsables de l’armée congolaise d’envisager un déploiement urgent des unités des FARDC dans son entité.

Du coté de l’armée, le porte-parole de l’opération militaire Amani Leo a indiqué que le déploiement ne serait possible qu’après la formation des régiments.

Entre-temps, a-t-il estimé, c’est la police qui devrait assurer la sécurité des populations.

Pourtant, selon certains observateurs, la police  n’a ni les moyens ni les effectifs suffisants pour prendre la relève de l’armée dans cette cité.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

pongusila 06/05/2011 22:11



Il n ya pas des FDLR ET MAÏ MAÏ ,ce sont des tutsis de cnpdp et tous ces retournés confondus hutus et tusis pcq les habitants reconnaissent déjà les figures des FDLR qui étaient rapatriés qui
sont parmis ces soient disant refoulés. donc ne tromper pas les gens ou la population ignorant, mais je vous assure que actuellement m^me la population qui dans les coins et les recoins les plus
reculés savent très bien que c'est un fond de commerce qui se fait pour les tutsis et leurs parrains communauté internationale la monuc que j,appellle monika est là pour accompagner les tutsis
pour avoir leur pays de larepublique des volcans , La balkanisation , ,je vous assure que cette balkanisation n'aura pas lieu à moins que vous tuez tous les Kongolaises et kongolais. nous vous
attendons , l'armée regulière rwandaise est entrée en Mars au sud kivu avec l'idée que si la population la voit va fuir comme en 1996 ,mais pas du tout la population était là très méfiante d'elle
, alors il faut savoir que les choses ont changées , que cette armée ne pense que si la population est calme c,est pcq elle confiant elle sait ce qu'elle a comme surprise, l,armée regulière
rwandaise s'est dit oooh nous occupons le kivu sans combat ,ooh mon Dieu quelle hypocrisie et idiotie , est que elle sûre qu'elle occupe le Kivu , Non, qu'elle commence à tirer ,ou bien engagé le
combat ,elle va regretter pourquoi elle est entrée auKongo, le Kongo restera pour les Kongolaises et Kongolais jamais un étranger ne restera eternellement au Kongo , l,exemple les belges ils ont
fait un siècle mais après les vent est venu ils ont fuis en laissant tous derrière eux, maintenant vous les tutsis vs vs croyez à la hauteur non, vous avez échoués dés le premier jour ou votre
mauvaisse intention n,était pas connue, malgré les aides des américains les anglosaxons et autres occidentaux ,avec toutes les aides de toute forces argents soldats mercenaires , gps ,tout tout
sauf rien vous avez échoués , maintenant vous croyez vous au miracle lorsque les filles et fils du pays vous jumellent, pas question vous serez péris si vous vous avennturiez une fois de plus.