Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Rwanda: un coup d'état d'extrêmistes tutsi aurait-il avorté?

18 Janvier 2012 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Actualités

Source: Rwanda Rwiza

Trois Généraux et un Colonel seraient en résidence surveillée selon un communiqué du Ministère rwandais de la Défense. Il s'agit du LieutenantGénéral Fred Ibingira, Brigadier Général Richard Rutatina, Brigadier Généralibingira-263x300 Wilson Gumisiriza, et le Colonel Dan Munyuza. Ces officiers sont réputés extrémistes. Le Lt Général Fred Ibingira et Wilson Gumisiriza sont présumés avoir fait exécuter à Gakurazo (ancienne préfecture de Gitarama) en mai 1994, 3 évêques - l'archevêque Vincent Nsengiyumva, l'évêque de Kabgayi, Thaddée Nsengiyumva et l'évêque de Byumba Joseph Ruzindana - et plusieurs autre religieux. Le Brigadier Général Wilson Gumisiriza avait été arrêté pour ce crime dont il a été acquitté par la justice rwandaise en 2008. Le Colonel Dan Munyuza est connu pour avoir commandité le meurtre de son confrère Kayumba Nyamwasa en exil en Afrique du Sud.

8NQsnc4-300x229Le communiqué du Ministère rwandais de la Défense (RDF) indique que les 4 officiers supérieurs sont impliqués dans un commerce illégal, certainement de matières premières selon nous, dans la République Démocratique du Congo. Les quatre officiers ont été mis aux arrêts le 17 janvier 2012 selon le même communiqué.

Le porte-parole du Ministère de la Défense, le Col Nzabamwita a déclaré qu'ils ont été arrêtés pour cause d'indiscipline et commerce illégal en République Démocratique du Congo. Certains observateurs disent néanmoins qu'il s'agit là d'un délit mineur qui n'aurait pas dû leur être reproché par un Président (Paul Kagame) dont le parti unique le FPR est officiellementbrig-gn-rutatina-300x220 impliqué dans le commerce illégal des matières premières de la République du Congo. A moins que ces officiers eussent travaillé pour leurs propres intérêts. D'autres informations font état d'un coup d'état ourdi par les 4 officiers par peur que Paul Kagame puisse céder aux pressions internationales qui exigent que les crimes commis par le FPR soient poursuivis. Ce dernier pourrait les relâcher et les mettre dans les mains de la justice rwandaise. Mais ce qui est évident, c'est que les 4 hommes ont été écartés suite aux pressions internationales. Paul Kagame aurait ainsi choisi de les mettre aux arrêts pour un délit mineur pour leur éviter de lourdes peines.

 

Eugène Shimamungu

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article