Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Ruganzu Ndori vs Gisurere: la conquête des royaumes du Sud-Ouest du Rwanda

23 Septembre 2020 , Rédigé par Editions Sources du Nil

Traduit du kinyarwanda par E. Shimamungu "Nta mutware witwa Kabeba" (B.Mulihano) 

Extrait de Nyamunini 2021, Dictionnaire bilingue et encyclopédique kinyarwanda-français (sur presses)

Ce dicton est cité lorsqu’une personne  hérite d’une fortune et continue d’être méprisée par jalousie, mais finit par prendre sa revanche sur la vie et son entourage (continue après la publicité).

Le dicton vient d’une personne nommée Kabeba du lignage Abahoryo du clan Abasinga qui aurait vécu sous le règne de Ruganzu Ndori [1510-1543] [estimation d'Alexis Kagame].

Ruganzu II Ndori avait été exilé au Karagwe [Tanzanie actuelle] chez sa tante Nyabunyana, lorsque son père Ndahiro Cyamatare [1477-1510] fut défait et tué par les Abakongoro, armée du roi du Bugara, Nzira fils de Muramira, tandis que le Rwanda fut occupé par le Roi du Bushi, Nsibura I Nyebunga. Rwoga, le tambour de la dynastie des Abasindi b’Abanyiginyiginya du Rwanda avait été spolié, et les rois hutus avaient repris leurs territoires occupés par la monarchie rwandaise. Ruganzu Ndori revint après 11 ans d’exil pour la reconquête du Rwanda. Ainsi il tua le roi Rubingo à Jari, ensuite Nyaruzi fils de Haramanga dans la palmeraie de Makwaza au Burwi de Ndara, il tua ensuite dans le même mouvement non loin de là, Mpandahande à Ruhande. Il se rendit à Gatovu pour tuer Mbebirimabya à Buhanda-lez-Gatovu dans l’Akabagari, il tua Rutokirutukura dans le Rutukuru à Muhanga avant de rentrer chez lui à Ruhashya-Mara sa première capitale.

Depuis Ruhashya, il établit un camp des marches à Gatovu pour attaquer Gisurere et son clan des Abasinga de Suti au Bunyambiriri.

Les combattants de Ruganzu Ndori à savoir Muvunyi fils de Karema, Ishyogo fils de Karema Sebitana, Mugabo fils de Rwitega, Rucinya dit Le Bref, ainsi que Senyabyambu, se rendirent chez Gisurere sous le prétexte de lui faire la cour. Ils lui racontèrent qu’ils avaient fait défection et échappé à Ruganzu Ndori. Gisurere se réjouit de voir des combattants de grande renommée se rallier à lui, il en fit sa garde rapprochée.

Ruganzu ayant constaté que Gisurere aimait la chasse, envoya un message à ses combattants Ibisumizi et leur donna l’ordre de camper dans la localité de Mwogo. Le lendemain Gisurere alla chasser dans la localité de Nyagane, il partit avec ses combattants du Bunyambiriri, ainsi que Ruganzu et ses serviteurs.

Ils chassèrent pendant un long moment. Ruganzu dit à ses serviteurs d’entraîner tous les Abanyambiriri à la poursuite du gibier et le laisser seul avec Gisurere.

Ils levèrent un serval, Muvunyi et Rucinya s’élancèrent avec tous les chiens à la poursuite de l’animal, les Abanyambiriri les suivirent. Ruganzu resta seul avec Gisurere.

Il invita Gisurere à rester sur place. Ruganzu se mit à faire du feu pour allumer la pipe qu’il donna à Gisurere. Dès que les premières volutes de fumée se dégagèrent de sa pipe, Ruganzu le saisit par la gorge, l’étrangla et abandonna le cadavre derrière lui. Il s’élança à la poursuite des Abanyambiriri et les hommes de ses troupes qui étaient partis à la poursuite du gibier. Il annonça discrètement à ses hommes qu’il avait tué Gisurere, ils partirent en catimini rejoindre les Ibisumizi qui s’étaient regroupés à Mwogo, et leur annoncèrent la mort de Gisurere. Ils attaquèrent l’Ubunyambiriri et le taillèrent en pièces. La lignée de Gisurere fut éteinte à l’exception d’un homme pauvre du nom de Kabeba.

Ayant ainsi conquis l’Ubunyambiriri, le Rwanda fut envahi par les criquets ainsi qu’une maladie caractérisée par la défoliation des tiges de patates douces (par une espèce de papillons acraea acerata). Il fut de notoriété publique que la raison de ces calamités c’est que Ruganzu avait tué Gisurere et exterminé son lignage qui étaient « les Maudisseurs et chasseurs de mauvais sort » (abavumyi, abahennyi) dont la fonction était justement de bannir et d’éloigner les calamités naturelles.

Dès qu’il l’apprit, Ruganzu fut saisi de peur et ordonna la recherche des rescapés du clan de Gisurere. Pendant ce temps, l’invasion des criquets s’intensifia et la maladie des tiges de patates douces se répandit à vive allure. Après de longues recherches, les Abnyambiriri retrouvèrent un petit homme pauvre du nom de Kabeba (dont le nom signifie « petite souris »). Ils le conduisirent à la cour de Ruganzu où il fut entretenu, nourri et blanchi. Ruganzu Ndori lui octroya la couronne de roi de l’Ubunyambiriri et le promena dans son royaume.

Mais la population ne l’accueillit pas avec tous ses honneurs. C’est ainsi qu’il se rendit chez Ruganzu pour dénoncer ceux qui avaient refusé de faire allégeance. Les insoumis furent condamnés à la peine capitale, d’autres furent expropriés. Le reste de la population se soumit, voyant que Kabeba était soutenu par Ruganzu Ndori .

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article