Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Yoweri Museveni mijote un plan pour sortir Paul Kagame du pétrin

5 Septembre 2012 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Actualités

Source: Digitalcongo.net

Le plan prévoit qu’au prochain sommet de Kampala, Kigali se montre soudain très réceptif et coopératif sur toutes les questions liées à la mise en place de la force internationale neutre.

La ferme attitude du Conseil de sécurité la semaine dernière a coincé le président rwandais. Ce dernier sait que plus rien ne sera, comme avant. Il vit désormais sur une corde raide capable de rompre à la moindre pression extérieure. Les membres du Conseil de sécurité ont, dans une grande majorité, rejeté systématiquement toutes les thèses rwandaises de victimisation.

Le plus dur pour l’homme fort de Kigali, reste l’indexation officielle du M23 comme force négative et terroriste. Le fonds du commerce politique du régime rwandais a livré tout son secret. Il ne reste plus rien à proposer au monde. L’évidence est là, de plus en plus pressante et incontournable. Paul Kagame doit arrêter son soutien au M23 et renoncer à son plan d’hégémonie sur le Kivu. Mais, comment se résoudre à appliquer les injonctions de la Communauté internationale et sauver la face au bout du compte ? C’est là tout le dilemme pour le numéro 1 rwandais:

Pour donner bonne conscience et tenter de tirer la couverture de son côté, il a monté une mascarade au Nord-Kivu.    Il a déguisé    une exfiltration d’unités combattantes en prétendu retrait militaire. Mais, même alors, le manège n’a réussi, à tromper personne. Le monde reste très vigilant et suit la situation de très près. Or Kagame n’arrive pas à couper le cordon ombilical le liant au M23. Pour sa crédibilité sur le plan international, mais aussi auprès de sa communauté, il ne peut lâcher le M23.

Complot

Face à l’impasse, Museveni, le frère d’arme et lointain mentor du Game Warrior des Grands Lacs Africains, a décidé d’entrer en danse. Le président ougandais s’active pour qu’une solution militaire soit obligatoirement trouvée au prochain sommet    de Kampala. Le plan prévoit que Kigali se montre soudain très réceptif et coopératif sur toutes les questions liées à la mise en place de la force internationale neutre suivant la vision congolaise.

Le temps que cette force va prendre pour se mettre en place, il est prévu une stratégie de noyautage sur le terrain. Des sources bien au parfum du plan diabolique ont alerté qui de droit. Il ressort des grandes lignes de cette alerte, que Museveni a convaincu Kagame à accepter le démantèlement progressif du M23 sous l’action de la force internationale neutre à mettre sur pied.

Mais, vu le temps que va prendre toutes les formalités, il est prévu que le potentiel militaire du M23, est Cndp se mue en une pieuvre à plusieurs tentacules. Une rébellion d’essence purement congolaise qui devra être conduite par des officiers exclusivement congolais devra entre-temps éclater. Les différents éléments du Cndp (M23) iront ainsi grossir les rangs de la nouvelle rébellion dont les revendications seront essentiellement politiques.

De ce point de vue, les sources enjoignent Kinshasa de ne pas prendre à la légère la désertion apparemment anonyme du Colonel Kabeya de la 4ème région militaire. Son acte est un arbre qui cache la forêt. Le mal est plus profond qu’il ne parait. Grâce à la nouvelle manoeuvre en gestation, le Rwanda et l’Ouganda comptent confirmer à  la face du monde la thèse du conflit congolo-congolaise. A bon entendeur.

Le Palmarès

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article