Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Une nouvelle preuve de l’implication du Rwanda dans la guerre en RDC révélée par Lambert Mende

12 Septembre 2012 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Actualités

Roger Lumbala avoue avoir été à Kigali à l’invitation du gouvernement rwandais, par le canal du secrétaire particulier du ministre de la Défense du Rwanda.

Source: Digitalcongo

Le gouvernement de la RDC invite la communauté internationale à transcender « le cap des mises en garde symboliques » et à initier des sanctions « dissuasives, significatives et ciblées » à même de contraindre le Rwanda à mettre fin à sa politique « agressive et hégémonique », dans l’Est du pays.

Son porte-parole, Lambert Mende Omalanga, ministre des Médias chargé des Relations avec le Parlement et de l’Initiation à la nouvelle citoyenneté, évoque, dans un communiqué officiel parvenu mardi à l’ACP, des révélations faites à la police judiciaire burundaise par le député national Roger Lumbala (Opposition- réfugié dans l’ambassade d’Afrique du Sud à Bujumbura), confirmant qu’il avait été à Kigali à l’invitation du gouvernement rwandais par le canal du secrétaire particulier du ministre de la Défense de ce pays.

Selon le ministre Mende, qui cite un procès verbal dûment signé le 1er septembre 2012 par l’opposant congolais, Lumbala ajoute qu’il lui avait été proposé la mission de « déstabiliser la RDC en synergie avec le M23, l’ex-colonel Jules Mutebusi, l’ancien gouverneur RCD/Goma du Sud-Kivu Chiribanya Chirimwami et l’ex-capitaine Amuli alias Yakutumba ». Roger Lumbala affirme en outre, selon le communiqué du porte-parole du gouvernement, avoir reçu mission de se connecter avec différents groupes rebelles dont les Maï-Maï Raia Mutomboki au Kivu et un autre groupe à créer au Kasaï, en vue de favoriser leur fédération dans une alliance contre le gouvernement en place en RDC et donner ainsi une couleur nationale à la guerre de l’Est ».

« Ces révélations constituent une preuve supplémentaire de l’implication directe du gouvernement rwandais dans la déstabilisation de la République Démocratique du Congo », souligne le communiqué.

ACP

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article