Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Un ex-FAR répond à l'article de Colette Braeckman à propos de l'attentat contre J. Habyarimana

16 Décembre 2009 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Attentat contre J.Habyarimana

Chère Madame Colette Braeckman,
La présente est en réaction de votre article paru le lundi 14 décembre 2009 dans le journal Le Soir de Belgique.
Le fait que les autorités du FPR se sont évertuées de concocter un rapport sur l’assassinat du président Juvénal Habyarimana et compagnie, et en donner une orientation à leur gré ne signifie point que le commando à la solde du FPR et les étrangers n’aient pas commis cet infâme crime. Désigner le colonel Bagosora comme le commanditaire de cet attentat n’est que pure affabulation qui vise à se dédouaner de l’impassable qui a conduit le pays dans le précipice.
J’attire infiniment votre attention que vous auriez pu, si cela était votre intention, d’être objective dans vos démarches, et d’avoir l’audace de chercher à rencontrer du moins les officiers présents au camp Colonel Mayuya au moment des faits. De la même façon, votre intérêt pour ce dossier vous aurez incité d’éplucher les paroles de votre ministre des affaires étrangères au moment de l’hécatombe, tout comme différentes veules initiatives prises par les enquêteurs du TPIR auraient en principe suscités en vous une certaine curiosité professionnelle.
Ce que je peux vous dire à ce sujet, si vous me permettez de vous en toucher deux mots, sans entrer en profondeur du dossier, c’est que le missile n’est pas parti, tel que prétendu par le FPR, du camp Colonel Mayuya. Non plus le colonel Bagosora n’est nullement impliqué dans cet attentat aux allures internationales.
Pour ce cela, je vous recommanderai de revoir la topographie du camp Colonel Mayuya, et de tirer vous-même les conclusions des élucubrations du FPR et des soi-disant témoins. Ensuite, je vous implorerai humblement de retourner au mois de janvier 1994, et d’analyser de point en point, fait par fait, d’entamer hardiment les mois suivant de la même année jusqu’à la date fatidique, et vous verrez que le FPR a mené des arcades durant cette période visée. In fine, ayez le professionnalisme de scruter à la loupe la réunion de Dar-Es-Salaam, et surtout de ceux qui en sont les initiateurs. Lisez attentivement le livre du Colonel Luc Marchal, et essayez d’en saisir un tout petit peu les pourtours. Et à partir de là, confirmer ou infirmer ce que vous croyez être vos hypothèses. J’étais à Kanombe dans ce camp, et je vous parle en connaissance de cause de surcroît que j’ai été touché directement par cet attentat.
Comme prémisses, Bagosora et compagnie n’ont rien à voir avec ce geste fratricide du 06 avril 1994. Je prise ainsi sans ambages que la main d’un commando du FPR assisté par celle de l’étranger est à l’origine de cet attentat visiblement bien préparé, et ourdi dans le dessein de prendre le pouvoir et de pousser à la pérégrination les Rwandais considérés par le FPR comme la plèbe.
Esquiver la vérité de la souffrance des Rwandais qui sous-tend de cette irresponsabilité du 06 avril 1994 résulte de la perfidie, et de manque de compassion de ceux qui ont été plongés de force dans l’adversité commencée le 01 octobre 1990 par le FPR. Ma demande à votre égard est de laisser tomber cette joute honteuse menée avec mensonge.
Jean Claude SEYOBOKA
Ex-officier des FAR

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

verité 18/12/2009 17:56


En lisant cet article on voit clairement  que vous connaissez ce que vous dites, mais franchement je ne vois pas pourquoi vous avez répondu à cette dame car on la connait tous !! comment peut
elle nier la main du FPR sur cet attantat ??? Etait elle là bas ?? s'il y a une personne qui l'a bien clariffié et qui était sur le liue qu'est ce que cette dame veut nous dire de plus ??? si elle
a été payé pour ça, il faut aussi la comprendre, mais je la conseille de tourner sa langue 7 fois avant d'ecrire de tels mensonges.
Merci mon frère