Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Sommet des trois bassins: signature d’un accord pour protéger les forêts tropicales

6 Juin 2011 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Ressources et environnement

Source: Afrique Avenir

Après plusieurs jours de débats, le premier sommet consacré à la protection des trois bassins forestiers tropicaux a débouché sur l’adoption d’un projet d’accord de coopération entre les 32 états présents à Brazzaville vendredi 3 juin. Un projet de déclaration des chefs d’Etats et de gouvernement prônant le renforcement de la coopération entre les différentes parties, a également été adopté.

Les bassins forestiers du Congo, de l’Amazonie et de Bornéo-Mékong représentent 80% des forêts tropicales du monde et deux tiers de la biodiversité terrestre.
Un accord de compromis

Malgré des désaccords sur certains points, des compromis ont permis l’adoption du projet d’accord qui constitue le document de stratégie de coopération pour le bassin amazonien, le bassin du Congo et le bassin du Mékong-Bornéo.

Dans la lutte contre le réchauffement climatique, la conservation des forêts est primordial. Au début du sommet, les défenseurs de la biodiversité et ceux qui cherchent à développer le commerce autour des stocks carbone étaient sur la même longueur. Mais avec la négociation (sur le carbone) avançant, les débats ont achoppé sur la question des plantations de palmiers à huile pour produire du bio-éthanol. S’il faut évidemment lutter contre les émissions de carbone, certains lobbies, notamment asiatiques, ont réussi en effet à faire admettre que couper des forêts pour installer des plantations de palmiers à huile, d'eucalyptus ou autres n'était pas de la déforestation puisque le bilan carbone était le même ou similaire. Si ce raisonnement n’est pas faux, il n’en demeure pas moins que le problème des plantations est terrible pour la biodiversité.

De nombreuses associations luttant pour la préservation de la biodiversité prennent donc leurs distances avec le mécanisme REDD car il ne faut pas que les stocks de carbone n’augmentent au profit de la biodiversité, cette dernière étant vitale pour la survie des forêts.

Les termes de l’accord

Pour l'application de l'accord, il a été prévu la création de trois organes, à savoir la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement, un bureau et un secrétariat.

La conférence des chefs d'Etat et de gouvernement définit la politique de coopération entre les trois bassins. Le bureau sera composé des ministres en charge des forêts ou de l'environnement de chacun des Etats parties à l'accord. Il est l'organe de coordination de prise de décisions et de supervision de la mise en oeuvre des engagements pris dans le cadre de l'accord.

Quant au secrétariat, il travaillera avec l'appui des consultants sur diverses questions thématiques. Le financement du secrétariat et la mise en oeuvre de l'accord sera assuré par les mécanismes financiers internationaux et par les différents bailleurs de fonds et des partenaires techniques et financiers.
Cependant, le projet de déclaration des chefs d'Etat et de gouvernement fait ressortir que ceux-ci ont "convenu de prendre des mesures concrètes pour promouvoir le dialogue et la coopération entre leurs pays". A cette fin, ils ont "convenu que leurs ministres compétents devraient se réunir et mettre au point un plan d'action sur la gestion durable des forêts et l'utilisation des ressources connexes". Ils prévoient de tenir leur prochain sommet avant la conférence de Rio en 2012.

Les 32 Etats parties à l'accord sont, pour le bassin d'Amazonie: Bolivie, Brésil, Colombie, Equateur, Guyane française, Guyane, Pérou, Surinam, Venezuela; pour le bassin du Congo: Angola, Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, République démocratique du Congo, Rwanda, Sao Tomé et Principe; pour le bassin d'Asie du sud-est (Bornéo-Mékong): Brunei, Birmanie, Cambodge, Chine, Indonésie, Laos, Malaisie, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Philippines.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article