Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Rwanda: Le procès Ambassadeur Ndagijimana contre Chrétien et Dupaquier

15 Novembre 2011 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Actualités

Le procès a débuté ce lundi à 14h au Palais de Justice de Rouen (76). L'Ambassadeur Ndagijimana, partie civile et son avocat Mr Bidanda d'un côté et de l'autre les prévenus, le duo Dupaquier/Chrétien et leur avocat accompagnés de leurs témoins (de moralité ?) et d'un contingent de quelques personnes d'origine rwandaise venues en appui aux deux prévenus.
 
Les témoins des prévenus sont : 
 
1- Marcel Kabanda, d'origine rwandaise, historien, président Ibuka France
2- Esther Mujawabo, d'origine rwandaise, socilologue et auteur à ses heures,
3- Boubacar Boris Diop, d'origine sénégalaise, écrivain
4- Yves Ternon, d'origine française, historien
5- Pierre Brana, député français PS, corapporteur à la Mission d'information parlementaire sur le Rwanda en 1998.
 
 
2 autres témoins pressentis ne se sont pas présentés, il s'agit d'Elikia Mbokolo d'origine congolaise et Eric Gillet, avocat belge connu pour ses positions favorables aux thèses du FPR.
 
Cette partie du procès qui a duré 5 heures a consisté essentiellement en l'interrogatoire à tour de rôle des prévenus et leurs témoins par l'avocat du plaignant l'Ambassadeur Ndagijimana.
A l'origine de la plainte : Messieurs Dupaquier et Chrétien ont adressé courant 2009 un courrier à 2 associations avec copie à une quinzaine de personnalités publiques et d'associations, courrier dans lequel ils mettent en cause l'Ambassadeur Ndagijimana et l'accusent d'animer un réseau de négationnistes du génocide rwandais à travers l'Europe et lui reprochent d'être un opposant actif au régime de Kigali. Ces deux chercheurs mettent en avant divers colloques anti-gouvernement rwandais auxquels aurait participé Mr Ndagijimana et se réfèrent à son dernier livre "Paul Kagame a sacrifié les Tutsi" qu'ils considèrent comme véhiculant des idées négationnistes du génocide de 1994.
Monsieur Ndagijimana a alors porté plainte pour diffamation.
Au cours de son interrogatoire l'avocat de Mr Ndagijimana a poussé les prévenus et les témoins dans leur dernier retranchement par des questions pertinentes et incisives. Beaucoup d'incohérences, d'approximations et d'inexactitudes ont pu être relevées dans les réponses fournies.
 
Exemples : Plus de 4 personnes interrogées dont 1 prévenu ont avoué n'avoir assisté à aucun des colloques invoqués et n'avoir pas lu le livre de MrNdagijimana.

Questions aux prévenus Dupaquier et Chrétien
- Question : Monsieur Chrétien, considérez-vous Mr Ndagijimana comme un négationniste du génocide des tutsi ?
- Réponse : Non, pour moi, Monsieur Ndagijimana n'est pas négationiste, mais il a rejoint et fréquente le réseau de négationnistes de ce génocide. J'ai été déçu par son changement de position depuis qu'il a quitté le gouvernement du FPR en octobre 1994 en dénonçant les soi-disant crimes du FPR contre les Hutu.
- Question : Monsieur Dupaquier, considérez-vous Mr Ndagijimana comme un négationniste
Extraits :
du génocide des tutsi ?
- Réponse : Non je ne le considère pas comme un négationniste mais pour moi il n'a pas rejoint ces réseaux plutôt c'est lui qui les organise
- Question : Pourriez-vous en apporter des preuves ?
- Réponse : ... (embarras). Mr Ndagijimana crée des associations anti-gouvernement rwandais, il est résolument anti Kagame, donc anti tutsi .....
Questions aux Témoins des prévenusQuestions au témoin Esther Mujawabo:
-Question à Mme Esther Mujawabo, rescapé du génocide tutsi, sociologue, psychothérapeute, écrivain : Avez-vous lu le livre de Monsieur Ndagijimana"Paul Kagame a sacrifié les Tutsi?"
- Réponse: Non mais j'en ai lu les extraits.
- Question : Ndagijimana est-il, selon vous, un négationniste du génocide tutsi ?
- Réponse : Non, il ne le nie pas, mais il l'édulcore ! Je ne peux pas l'expliquer, mais c'est comme ça.
- Question de Me Bidanda : Madame Mujawabo, avez-vous l'habitude de témoigner sur ce sujet ?
- Réponse : Oui, chaque fois que l'on me le demande, dans ce genre de procès, je témoigne.

Questions au témoin Marcel Kabanda, président Ibuka France :
- Question : Mr Marcel Kabanda (Mr Dupaquier, ...) avez-vous lu le livre "Paul Kagame a sacrifié les tutsi ",
- Réponse : Oui..
- Question : Ndagijimana nie-t-il le génocide des Tutsi ?
- Réponse : Non, Ndagijimana réserve un chapitre au génocide des Tutsi, mais immédiatement après, il parle du génocide des Hutu. Pour moi (président d'Ibuka France), c'est comme s'il niait le génocide tutsi. On ne doit pas parler du génocide des Tutsi et du massacre des Hutu dans le même ouvrage. C'est atténuer la gravité du génocide tutsi.
- Question : Mr Kabanda, connaissez-vous Mr l'Ambassadeur Ndagijimana ?
- Réponse : oui, je l'ai croisé à plusieurs reprises, euh euh je crois me souvenir que euh ... nous étions ensemble au petit Petit Séminaire de Nyundo en 1972 et 1973.
- Question  de Me Bidanda: Mr Kabanda comment auriez-vous pu fréquenter lemême établissement scolaire que Mr Ndagijimana en 1972, lui qui a quitté Nyundo en 1970 ?
- Réponse : ....... (très gros embarras de Marcel Kabanda).
 
Question au témoin Yves Ternon du Mémorial de la Shoah, spécialiste du négationnisme du génocide juif :
- Question : Monsieur Ternon, vous dites que vous êtes spécialiste du génocide rwandais, que pensez-vous du rapport Mapping sur le Rwanda
- Réponse : Le rapport comment ? Moi je ne connais pas ce rapport Mattei.....
- Question : (Me Bidanda, l'avocat de la partie civile lui explique alors ce qu'estle rapport Mapping).
 
Mon observation : Comment peut-on prétendre être spécialiste du Rwanda et des grands lacs quand on ignore l’existence d'un rapport de l'ONU aussi important que le Mapping Report du 1 octobre 2010 qui apporte un éclairage important sur les massacres (actes de génocide) de réfugiés hutu en RDC par leFPR ?
 
La séance s'est clôturée aux alentours de 19h00. Le procès se poursuivra le 16 janvier 2012 à 13H00 au même endroit et ce sera au tour de la partie civile de répondre aux questions des juges et de l'avocat des prévenus.
 
Compte tenu de l'importance de la problématique soulevé par ce procès, nous y serons nombreux. Mr l'Ambassadeur Ndagijimana mérite un fort soutien pour son combat au service de la vérité et de la réconciliation. Le fonds de commerce de Kagame est bien connu : traiter de négationnistes et de génocidaires tous ceux qui osent parler au nom des victimes tutsi et hutu sans distinction. Il importe de combattre cette arme de destruction massive chère à Kagame et ses sbires et qui consiste à terroriser ses adversaires en les accusant de crimes graves qu'ils n'ont nullement commis.
 
Manu Kayitare

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rene Lemarchand 22/11/2011 17:15


A propos de negationisme, ce serait plutot Messrs. Chretien et Dupaquier qui pretent le flanc a la critique: leur livre sur le genocide des Hutu en 1972 au Burundi (entre 200,000 et 300,000
morts) n'en laisse guere de doute: il suffit de se reporter au titre: Le Burundi au bords des genocides. En clair il n'y a pas eu de genocide mais seulement deux "presque genocides", avec les
Hutu et Tutsi en position d'equidistance!


 


Rene Lemarchand