Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Rwanda : La génération des loosers

1 Mai 2011 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Newsletters

Billet d'humeur d'Eugène Shimamungu (Newsletter n°33)

En explosant les FDU (Front démocratique unifié) en factions Nkiko et Ndahayo, par Kayumba Nyamwasa interposé, Paul Kagame vient de laminer son opposition !

 

Tout ceci a commencé dès que Victoire Ingabire Umuhoza a décidé de partir au Rwanda. Sa garde rapprochée promettait de la suivre dans une démarche annoncée comme suicidaire. Mais dès que le momentumuhoza-201x300.jpg du sacrifice christique est arrivé, les reniements se sont également manifestés sous diverses formes. Ceux qui avaient abandonné leur statut de réfugié, demandé et obtenu les passeports rwandais signifièrent clairement qu’ils ne les avaient pas demandés pour suivre Ingabire et ceux qui ne les obtinrent pas (les avaient-ils demandé ?) furent en quelque sorte soulagés de ne pas les avoir. Tout ce folklore n’était cependant pas nécessaire, car chaque réfugié a le droit de renoncer à son statut et rentrer dans son pays avec l’aide du pays d’asile et des organismes internationaux. Nul besoin d’un passeport rwandais pour rentrer au Rwanda. Bonnes ou mauvaises excuses, en tous cas tout le monde fut unanime de ne pas suivre Victoire Ingabire, tandis qu’un mutisme parfait était observé par les autres partis politiques dont on aurait attendu des soutiens, mécontents surtout parce qu’Ingabire, par cet acte kamikaze insensé, avait pris une initiative qui la propulsait en tant que seul leader de l’opposition capable d’affronter Kagame au péril de sa propre vie. Furieux aussi pensant qu’elle allait « kubatanga umushi » comme dirait en kinyarwanda un combattant rwandais contre l’ancien royaume du Buhunde. Bien entendu certains Judas n’ont pas manqué de se frotter les mains à l’idée de récupérer les FDU formés sur l’épine dorsale du RDR, le seul parti de la coalition à avoir de véritables adhérents, aux grand dam de ses représentants qui n’avaient que leur présidente dans l’organe directeur.


Le ver est dans le fruit

Hormis l’emblématique Victoire Ingabire, sacrifiée sur l’autel des divisions politiques, le dénominateur commun de la plupart de toutes ces personnalités civiles  de l’opposition sur le devant de la scène, est d’avoir, par le passé, fait partie ou collaboré avec le FPR. De près ou de loin. C’est-à-dire des politiciens qui ont été recrutés par le FPR, à un moment donné, pour torpiller l’opposition démocratique, au profit du FPR, depuis le temps du régime Habyarimana et qui pour certains ont occupé des fonctions dans le régime du FPR. Autant dire que le ver est dans le fruit. Ce sont pour la plupart des opportunistes qui n’ont aucun sens de l’état et qui luttent pour leurs propres intérêts, qui pensent très peu à la souffrance de la population rwandaise. Ils veulent à tout prix l’argent et/ou le pouvoir, et ils sont prêts à tirer la queue du diable pour y parvenir. Ils ont toujours justifié leurs choix diaboliques, et ne se sont jamais repenti pour les « erreurs » du passé. Ils n’ont jamais pris du recul, pour analyser leurs actions néfastes. Parce que pour eux ce n’étaient pas des erreurs, même si le peuple rwandais en a payé le prix au plus fort. Et ils veulent continuer comme si rien ne s’était passé. D’autres ce sont de véritables agents du FPR qui ne l’ont jamais renié, soi-disant exilés, mais qui viennent infiltrer l’opposition pour la dynamiter.


Victoire Ingabire a-t-elle choisi un bâton pour se faire battre ?

Que je sache, Gérald Gahima, Théogène Rudasingwa, Kayumba Nyamwasa, n’ont jamais voulu s’expliquer kayumba-nyamwasasur leurs forfaits qui sont documentés sur de longues années. Comment penser une seule fois qu’ils seraient des alliés utiles au sein de l’opposition ? Surtout Kayumba Nyamwasa, le général qui ne faisait jamais de prisonniers et qui a muré plus de 8000 personnes dans une grotte jusqu’à ce que mort s’en suive !

La mise en scène de sa fuite, tout à fait théâtrale, en a bluffé plus d’un ! Les experts en balistique donneront peut-être des explications, mais je n’ai jamais pu comprendre comment un tireur arrivant du côté chauffeur, a pu atteindre dans le ventre quelqu’un qui est assis sur le siège passager ! Même en arrivant côté passager, le meilleur tireur du monde ne peut atteindre sa victime dans le ventre ! Simplement parce que pour tirer dans le ventre il faut être en face ! Et le fait que le blessé se soit mis à courir pour attraper son agresseur, combien de victimes ont réussi un tel exploit ? Le général Kayumba Nyamwasa est sans aucun doute un vaillant guerrier ! Sans mettre en doute la réalité de cet attentat, ni le fait que Kayumba Nyamwasa ait été blessé, ma question reste : qu’est-ce qui s’est réellement passé ?  Car Kagame lui-même a publiquement affirmé, et on peut le croire, que ses tireurs ne manquent jamais leurs cibles. Histoire de se dédouaner, mais aussi un grand moment de vérité.

Vrai ou faux attentat, commandité ou non par Paul Kagame, tout ceci a fini par convaincre,  (les interrogations n’appartiennent qu’à moi, d’aucuns vont sans doute dire que je suis un tordu) l’opposition que Kayumba Nyamwasa est un véritable opposant au régime de Kigali, effaçant du coup son passé criminel. Mais la motivation réelle de l’opposition en exil est tactique, purement opportuniste, qui tient en ces quelques mots : l’ennemi de mon ennemi c’est mon ami ! Pas si sûr, l’objectif affiché par Kayumba Nyamwasa et ses compères est de faire tomber Kagame en gardant le régime du FPR. Objectif partagé à moitié par l’opposition en exil qui veut faire tomber Kagame et en même temps le régime du FPR. Mais qui a pu faire penser à un général de la trempe de Kayumba Nyamwasa, quant l’on pense aux complicités dont il bénéficie à l’intérieur du Rwanda, qu’ayant échoué à changer quoi que ce soit de l’intérieur, il pouvait le faire de l’extérieur ?!!

En tous cas, si Victoire Ingabire a choisi réellement l’alliance avec un criminel de ce calibre, elle a choisi un bâton pour se faire battre. Car elle est poursuivie notamment pour association de malfaiteurs, et celui-là en est un ! Et j’ignore comment les FDU ont pu ménager leurs soutiens espagnols qu’ils ont aidé à poursuivre Paul Kagame et 40 de ses plus proches collaborateurs, dont Kayumba Nyamwasa, notamment pour le meurtre de 9 Espagnols et abouti à un mandat d’arrêt international. La réponse est venue du gouvernement espagnol dans ces derniers jours par son Ministre de l’intérieur qui a affirmé, concernant l’affaire Kayumba Nyamwasa, que la compétence de la police espagnole s’arrête aux frontières du territoire espagnol. Autrement dit, aucun effort ne sera fourni par le gouvernement espagnol pour demander l’extradition du présumé, si celui-ci ne se présente pas de son propre gré à la justice espagnole !

Les politiciens en exil devraient s’abstenir d’utiliser l’image de Victoire Ingabire dans leurs conflits à des fins personnelles. Ceux qui nous font parvenir régulièrement des nouvelles de Victoire Ingabire, en tirs croisés, en rajoutent sans doute pour justifier les choix diaboliques des uns et des autres. Or ce qu’ils disent, envers ou contre elle, pourrait être retenu contre elle. Elle sera toujours utilisée, manipulée par ceux qui veulent en tirer les dividendes, non seulement l’opposition en exil, mais aussi Paul Kagame lui-même. Et celui-ci a déjà réussi. Dernièrement les geôliers nous ont montré la captive sans la tenue rose des hôtes de la célèbre prison 1930, avec un sourire sur les  lèvres, une télé dans sa chambre, oh oui, une chambre individuelle etc.  jusqu’à me faire croire qu’elle était bien traitée. Combien de prisonniers à 1930, disposent d’une chambre individuelle, combien ne portent pas quotidiennement la tenue rose, combien ont une télé dans leur chambre ?!!! Pour mémoire, l’évêque de Gikongoro, Mgr Misago, portait toujours sa tenue rose et vivait dans la promiscuité avec les autres prisonniers ! Du coup les images de la comparution de Victoire Ingabire devant les Tribunaux rwandais me sont revenues et me suis demandé si elle doit se déguiser et jouer la comédie pour comparaître ! Un véritable cirque ! Non, me suis-je repris, elle n’est pas bien traitée, à la limite, ses geôliers ont demandé (exigé) le sourire pour recevoir la visite des politiciens hollandais ! On ne sait pas à quoi elle se serait exposée si elle n’avait pas obéi. Bref personne ne saura jamais ce qu’elle subit dans cette prison, sauf si elle en sort vivante.


Tu fais de la politique en exil ? Tu as plus de 40 ans ? Dégage !

La classe politique de l’opposition a besoin de se renouveler avec du sang neuf par des jeunes qui se manifestent déjà par des initiatives constructives ! Y en a marre d’entendre toujours les mêmes avec la même chanson qu’ils nous ont servie parfois depuis les années 1990. Leurs échecs répétitifs ne leur ont rien appris ! Il est grand temps de faire un examen de conscience et surtout de prendre la retraite. En leur temps, les Inyenzi ont su arrêter leur lutte (en 1967) pour se reconstruire. On n’a pas entendu parler d’eux jusqu’en 1990. Les politiciens de l’opposition actuelle oseront-ils prendre la pause quitte à laisser Kagame au pouvoir pendant un bon moment ! Car visiblement ils sont actuellement fatigués et en panne d’imagination. En tous cas  s’ils continuent de la sorte, le FPR est au pouvoir pour plusieurs décennies. Car ils empêchent la jeunesse d’imaginer, d’innover, d’élaborer de nouvelles stratégies.

 

Eugène Shimamungu

© www.editions-sources-du-nil.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Ndagijimana JMV 02/05/2011 03:08



FDU = Forces Démocratiques Unifiées.