Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Qui était le Général Bikweto Ntuyenabo?

12 Janvier 2013 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Biographies

Le général Fardc Bikweto lâchement abattu

Source: Les Coulisses n°250

Le général Fardc Bikweto a été lâchement abattu le 25 décembre 2012 devant sa résidence du quartier Jamaïque/Kintambo. Selon une source fiable, ce crapuleux assassinat du ranger « Big » n’est pas un fruit du hasard mais répondrait d’une stratégie simple : écarter celui qui inspire la peur dans le camp de l’ennemi de l’unité et de l’intégrité de la RDCongo. FeuBikweto général Bikweto, Hutu de Rutshuru devait prendre sa nouvelle affectation comme commandant des opérations militaires au Sud et Nord-Kivu, berceau traditionnel des rébellions et des forces négatives. Une indiscrétion aurait mis la puce à l’oreille des ennemis de la paix et la stabilité du Kivu.

Général intègre et patriote, son affectation viendrait mettre un frein à tous les appétits gloutons et au business du sang dont souffrent ses frères et sœurs, les familles congolaises livrées à la merci du Rwanda et de l’Ouganda avec la complicité de la communauté internationale. Aussitôt que la nouvelle de son affectation a filtré, le général Bikweto était devenu une cible à éliminer.

Le Nord-Kivu. Lorsque le gouverneur Julien Paluku Kahongya émeut des cœurs les plus durs en parlant de un million de déplacés internes et 600 mille ayant franchi les frontières nationales, il ne dit pas – ironie du sort – que ces réfugiés ont pris asile dans les pays qui nous agressent. Et quel serait leur sort ? C’est l’autre face du suicide. Pauvre nous !

Un cursus digne d’un vaillant soldat. Ancien de l’Ecole de Formation des Officiers (EFO)/Kananga, formé aux USA comme ranger, Technicien et Breveté d’Etat-major (TEM et BEM), feu général Bikweto a été tour à tour instructeur, homme de terrain, commandant des grandes unités jusqu’à son passage au commandement du Centre Commando (CCdo) de Kotakoli.

Il a été aussi chef d’Etat-major à la Base de Kamina et commandant des opérations sur l’axe fleuve Congo lors de la guerre de triste mémoire du RCD.

Le colonel Belge Bebrown déclara avec plein d’admiration ceci : « après mon départ, je souhaite que le centre de Kotakoli soit confié à Bikweto. C’est l’unique officier des Faz qui puisse me remplacer valablement », révèle un officier supérieur sous l’anonymat.

L’assassinat de cet officier général montre que l’armée et tous les services spéciaux sont infiltrés jusqu’à Kinshasa et que la capacité de nuisance de l’ennemi du Congo est bien réelle. L’erreur de ne pas s’entourer d’une garde à la dernière minute a été fatale pour le général Bikweto même alors autant on le connaissait autant on le redoutait.

Bikweto incarnait l’espoir d’un Kivu meurtri et, parce qu’on ne souhaite pas la fin du business du sang, il a été cruellement tué.

Adieu général Bikweto, les hommes dignes se souviendront de vous.

Les Coulisses

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article