Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Pour L. Mende, le retrait des soldats rwandais en RDC est une exfiltration déguisée

3 Septembre 2012 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Actualités

Le ministre Lambert Mende a qualifié de grossier mensonge le communiqué du ministère rwandais de la Défense ayant trait au retrait des soldats rwandais de la RDC.

Source: DigitalCongo

Le week-end dernier, le ministère de la Défense du Rwanda a publié un communiqué faisant état du retrait de 200 à 300 militaires rwandais de la République Démocratique du Congo. Mais hier dimanche à la grande édition de 20 heures du journal de la télévision nationale (Rtnc), le ministre des Médias, Relation avec le Parlement et Nouvelle citoyenneté, M. Lambert Mende Omalanga qui y était invité a contredit les termes de ce communiqué.

Dans son intervention, le ministre Mende a retracé l’historique de l’affaire « Le Rwanda a menti sur toute la ligne au sujet de cette communication. L’opération pour laquelle la République Démocratique du Congo et le Rwanda ont signé un accord bilatéral ne s’était déroulée que pendant deux mois, soit de janvier à février 2009. Cet accord bilatéral consistait à ce que les deux parties devaient designer chacune une centaine d’officiers qui devaient être déployés pour traquer les Fdlr qui, selon le Rwanda, constituait un danger permanent pour sa sécurité.

« L’opération avait pris fin le 25 février 2009. Ce jour-là, une grande cérémonie d’au revoir avait été organisée à laquelle avaient assisté des ambassadeurs et d’autres personnalités ». Le ministre Mende a qualifié ce retrait des soldats rwandais d’une « exfiltration déguisée ». Une façon de faire croire à l’opinion congolaise qu’il y avait des troupes rwandaises en Rdc dans le but d’attiser le feu pour lui faire croire qu’il existait des accords secrets.

« Il n’y a jamais eu d’accords secrets. C’est un mensonge grossier ». Le ministre Mende a dénoncé le fait que ces militaires rwandais soient sortis de la République Démocratique du Congo par des frontières que garde le M 23, précisément à la localité de Runyonyi du fait que les Rwandais ont toujours refusé la présence de la Monusco à la frontière. Tout cela parce que le pays est traqué par la communauté internationale. Les autorités rwandaises sont mal à l’aise à l’idée que la Rdc a arrêté une cinquantaine de Rwandais qui passent tous aux aveux. Le Rwanda essaie de retirer ses soldats de la Rdc par petits groupes, lesquels soldats font partie intégrante du M 23.

« La duplicité et le mensonge sont le lot des Rwandais »

A la question de savoir si ce communiqué du ministère rwandais de la Défense n’a pas pour but d’humilier les autorités congolaises, Lambert Mende a répondu par la négative. Il a dit que « le Rwanda veut plutôt créer là un sentiment de révolte au sein de la population congolaise. Vous savez que la duplicité et le mensonge ont toujours été le lot quotidien du Rwanda. D’où, leurs propos mensongers doivent tendre à  ce que soient prises des sanctions ciblées et indispensables contre le pays aux mille collines ».

Le ministre Mende a conclu en exhortant le peuple congolais à rester solidaire et uni en dépit de quelques politiciens qui s’agitent en voulant créer le trouble dans certaines régions. Il a cité par exemple le lieutenant-colonel John Tshibangu qui veut créer de la rébellion au Kasaï. Les Congolais ont un patrimoine national à sauvegarder qui est la République démocratique du Congo, a-t-il ajouté. Il a cité en exemple la solidarité des Juifs surtout avant la création de l’Etat d’Israël.

L’interview du ministre James Kabarebe : qui s’explique s’accuse

La consoeur Colette Brackman a dernièrement interviewé M. James Kabarebe, ministre de la Défense du Rwanda. A travers cette interview, l’opinion peut se rendre compte que ce ministre rwandais s’est livré de lui-même. On se demande même s’il avait en place toutes ses facultés intellectuelles car les contradictions avérées dont il fait montre justifient que le Rwanda est impliqué jusqu’au cou dans le conflit en Rdc.

Nous avons décortiqué minutieusement cette interview et nous avons noté d’importantes observations. Dès lors, on comprend qu’il veut défendre son pays qui est grillé et isolé diplomatiquement. Il cherche à s’expliquer tout en s’accusant. Avant de publier intégralement ces observations, nous proposons que les officiels congolais puissent relever à l’attention de l’opinion toutes les facettes de cette communication: Au besoin pourra-t-on les traduire dans toutes les langues nationales pour en assurer une dissémination stratégique auprès des leaders d’opinion et des autorités administratives en provinces afin de mieux expliquer la terreur rwandaise en Rdc.

Il va falloir également saisir l’Ambassade du Rwanda en Rdc au sujet des insultes proférées contre notre armée par le ministre Kabarebe. Et enfin nous proposons qu’une vive protestation soit adressée par voie diplomatique au ministre de la Défense (l’interviewé) pour ses propos irresponsables, légers et conflictuels.

L’Avenir

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article