Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Plus de 1,8 milliards Frw ont disparu lors de la distribution des fertilisants

30 Juin 2011 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Ressources et environnement

Wednesday, 29 June 2011 13:40 by André Gakwaya
Source: RNA
Kigali : Le rapport de la Commission des députés pour l’agriculture a constaté une disparition de 1,8 milliards Frw lors de la distribution aux fermiers des fertilisants donnés par le Gouvernement rwandais, selon un communiqué du Parlement.
« Au regard des fertilisants qui ont été donnés de 2008 à 2010, sur considération de la quantité achetée, de celle distribuée et celle encore en stock, il y a un manquant de 1,5 milliards Frw », explique ce communiqué daté du 28 juin 2011.
Le communiqué ajoute qu’un manquant de plus de 800 kg de fertilisants n’a pas laissé de traces.
Il précise aussi une disparition d’un peu plus de trois cent millions Frw qui avaient été sollicités pour l’achat d’un supplément de fertilisants qui n’était pas par ailleurs nécessaire pour chaque institution.
« Ce n’est pas tout. Car, il y a d’autres fonds manquants liés à la quantité de fertilisants qui ont été commercialisés, ceux envoyés aux fermiers, ou encore relatifs aux frais de l’opération.
La Commission Parlementaire s’est basée dans cette analyse sur le rapport d’audit qui a été mené par l’Office de l’Auditeur Général (OAG) dans cinq districts du pays de 2008 à 2010.
Parmi les problèmes connexes relevés dans la distribution des fertilisants figurent la distribution des intrants au niveau des stocks de l’Office de Développement de l’Agriculture (RADA) ; la différence entre les intrants achetés ; ceux distribués ; ceux en stocks ; ceux expédiés dans les districts par RADA ; les intrants qui arrivent aux fermiers ; ceux vendus à l’étranger.
Il y a aussi l’absence de procès verbaux de commercialisation des fertilisants ; le non remboursement des intrants et des semences qui ont été donnés aux fermiers ; ainsi que le retard dans l’acheminement des intrants et des semences vers les paysans.
L’Assemblée du Parlement a reconnu des problèmes sérieux, inextricables et préoccupants dans la distribution des intrants.
Il a recommandé la poursuite de l’investigation afin d’établir la responsabilité des individus et des institutions, pour infliger les sanctions prévues et apporter les corrections nécessaires. (FIN)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article