Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Les victimes françaises de l’attentat du 6 avril 1994 contre l'avion du Président Habyarimana s’interrogent sur le bien-fondé de la visite du Président Kagamé

16 Septembre 2011 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Attentat contre J.Habyarimana

Association française des Victimes du Terrorisme
Association française des Victimes du Terrorisme
 
 
c/o booz&co : 112 av. Kléber, 75784 Paris Cedex 16, France - Tel : +33 1 44 34 30 36 Mobile : + 33 6 61 11 96 54 – Fax / Répondeur : +33 9 72 12 76 61 www.afvt.orgcontact@afvt.org Association loi 1901 - N° SIRET 513 481 424 00010 - Code activité 9499Z Siège : 2 rue Juliette Lamber, 75017 Paris, France
 
 
Les victimes françaises de l’attentat du 6 avril 1994 contre l'avion du Président Habyarimana s’interrogent sur le bien-fondé de la visite du Président Kagamé
 
 
Communiqué de presse
 
 
Paris, le 12 septembre 2011
 
 
Il y a un peu plus de 17 ans, le 6 avril 1994, l’avion du Président du Rwanda Juvénal Habyarimana était abattu par deux missiles tirés alors que l’avion était sur le point d’atterrir à Kigali.
L’équipage, composé de trois hommes, était français.
 
 
L’AfVT, Association française des Victimes du Terrorisme, aux côtés des victimes françaises de l’attentat du 6 avril 1994, prend acte aujourd’hui de la visite officielle en France du général Paul Kagamé, président de la République du Rwanda, qui s’inscrit dans la volonté affichée par les Chefs d’État français et rwandais de « normaliser » les relations entre les deux pays, rompues par le Rwanda en novembre 2006.
SI l’AfVT comprend cette volonté de normalisation, elle rappelle toutefois que, saisie par les familles des victimes françaises en 1997, la justice a ordonné une information judiciaire sur cet attentat, qui a été confiée à la section anti-terroriste du Tribunal de grande instance de Paris.
À ce jour, l’instruction continue de désigner le général Paul Kagamé, lui-même protégé par son immunité de Chef d’État, en tant que commanditaire de cet attentat, pour lequel certains de ses proches ont d’ailleurs été mis en examen fin 2010 pour complicité d'assassinats et association de malfaiteurs, le tout en relation avec une entreprise terroriste.
 
 
Depuis 17 ans, les familles françaises des victimes de cet attentat n’ont cessé de croire en la Justice et continuent d’exprimer leur détermination à connaître les auteurs et les commanditaires de cet attentat.
Elles ressentent toutefois un certain sentiment de malaise au regard de cette visite officielle, laquelle n’est pas sans rappeler le précédent de la visite en France, en décembre 2007, de Mouammar Kadhafi, lui-même mis en cause dans l’attentat du DC 10 d’UTA.
2
L’Association française des Victimes du Terrorisme continuera à appuyer les familles des victimes françaises de cet attentat, dans lequel elle entend se constituer partie civile, afin que la vérité puisse être mise à jour et que les responsables de cet attentat puissent être jugés.
 
 
 
 
 
Contact presse :
M Guillaume DENOIX de SAINT MARC +33 6 61 11 96 54 - gsaintmarc@afvt.org Mme Danièle KLEIN +33 6 76 73 66 20daniele.klein@afvt.org

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article