Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Les réfugiés hutu rwandais sont à nouveau massacrés colllectivement au Sud Kivu par les FARDC

14 Mars 2012 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Justice et Droits de l'homme

 

COMMUNIQUE DE PRESSE N°02/PP/MARS/2012 DES FDLR

DES REFUGIES HUTU RWANDAIS SONT A NOUVEAU MASSACRES COLLECTIVEMENT PAR LES FARDC AU SUD KIVU

Depuis le 16 février 2012, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont lancé une opération militaire baptisée "AMANI KAMILIFU".
Cette opération officiellement dirigée contre les groupes armés, vise officieusement
l' extermination du peu de réfugiés hutu rescapés des massacres répétitifs orchestrés par l'armée rwandaise depuis 1996 jusqu' en 2002.Ceci est d'autant vrai que les FARDC, soutenues logistiquement par la MONUSCO, collaborent avec certains groupes armés qu'elles étaient supposées combattre pour commettre des massacres, viols et autres violences sexuelles.
Les cas les plus récents et les plus atroces sont ceux perpétrés à Ekingi (territoire de Bunyakili) et à Dunga (territoire de Kabale) du 01 au 03 mars 2012.
A Ekingi, en collaboration directe avec le groupe armé appelé RAIA MUTOMBOKI, les FARDC, ont surpris de paisibles réfugiés majoritairement composés de vieillards, de femmes et d' enfants en prière dans une église et les ont sauvagement massacrés après les avoir fait subir des viols et d'autres traitements cruels et dégradants.68 morts sont à présent dénombrés et des investigations continuent.
A Dunga, plus de 30 personnes ont été tuées dans les mêmes circonstances dont 4 familles complètement décimées sans laisser un seul membre par les mêmes acteurs diaboliques.
La chasse aux réfugiés se poursuit au sud Kivu et les mêmes opérations criminelles se préparent pour le nord Kivu.Toutes ces attaques meurtrières contre les populations civiles non protégées sont munitieusement préparées, coordonnées et commandées par le général Bosco Ntaganda recherché par la justice internationale.
Ce général Ntaganda tristement célèbre vient de recevoir du Rwanda des renforts en hommes et en matériel.Il faut rappeler que les FARDC, lors des opérations "KIMIA I et II " avaient commis les mêmes atrocités au sud et au nord Kivu dont les plus célèbres sont ceux perpétrés à Shario et à Ekingi encore une fois.
Les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) condamnent fermement ces actes éhontés qui se font avec la bénédiction et le soutien logistique d'une force onusienne censée plutôt protéger les civils.
Ces actes barbares interviennent curieusement moins de deux ans après la publication du "mapping report" de l´ONU qui a suffisamment enquêté sur les massacres des réfugiés hutu rwandais commis dans le même pays et presque dans les mêmes circonstances par l' armée rwandaise sous les odres du général Paul Kagame.
Les FDLR demandent à l'ONU de mettre sur pied une commission d'enquête chargée de déterminer les auteurs de ces massacres afin qu'ils répondent de leurs actes devant la justice. L'ONU doit aussi exiger sans délai à la MONUSCO la cessation immédiate du soutien accordé aux FARDC dans cette opération.
Les FDLR demandent aux organismes et associations de droits de l'homme régionaux et internationaux de dénoncer énergiquement ces violations graves des droits de l'homme en cours et aux allures génocidaires.
Les FDLR demandent aux rwandaises et aux rwandais surtout ceux de la diaspora de se mobiliser pour fustiger le comportement des FARDC et de la MONUSCO.

Fait à Masisi le 13/03/2012,

La Forge Fils Bazeye,

Commissaire à l'information et Porte parole des FDLR.
(sé)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article