Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Les déplacements forcés de populations: un danger pour l'Afrique

21 Octobre 2009 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Justice et Droits de l'homme

KAMPALA, 19 octobre (Xinhua) -- Les Etats africains doivent agir collectivement s'ils veulent résoudre le problème du déplacement forcé des populations, qui affecte le continent, a déclaré lundi un officiel de la Commission de l'Union africaine ( UA).

Julia Dolly Joiner, commissaire de l'UA chargée des affaires politiques, a déclaré que bien que l'action individuelle des Etats soit louable, leurs réponses sont inadéquates et ils ne possèdent pas les mécanismes et capacités requis pour résoudre la crise.

« Nous sommes donc ici pour réfléchir aux problèmes spécifiques que rencontrent les réfugiés, les déplacés qui sont rentrés chez eux et les PDI et pour faciliter l'adoption d'un instrument destiné à combler la politique existante et les fossés juridiques et à renforcer et soutenir les actions individuelles et collectives des Etats membres », a-t-elle déclaré.

Elle a déclaré aux représentants présents à la réunion des ministres de l'UA sur les réfugiés, les déplacés qui sont rentrés chez eux et les personnes déplacées internes (PDI) qu'il est nécessaire de mettre en place un instrument juridique qui soutienne les actions collectives et individuelles des Etats membres.

Elle a précisé que les déplacements actuels ainsi que les plus récents en Afrique sont alarmants. On estime que le continent abrite plus de 17 millions de réfugiés et de PDI, le plus grand déplacement de population forcé du monde.

La réunion des ministres, qui précède la réunion des chefs d' Etats prévue les 22 et 23 octobre, veut mettre en place des stratégies pour répondre au déplacement forcé sur le continent.

A la fin de la réunion des chefs d'Etats, une Déclaration solennelle devrait être faite dans laquelle les Etats membres de l' UA s'engageront pour prendre des mesures concrètes afin de combattre les causes du déplacement forcé.

Ils devraient également appuyer et signer la Convention de l'UA sur la protection et l'assistance aux personnes déplacées internes en Afrique.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article