Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Le TPIR lance un appel pour ses acquittés sans pays d'accueil

8 Juin 2011 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Justice et Droits de l'homme

Arusha, 07 juin 2011 (FH) - La nouvelle présidente du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), la juge pakistanaise Khalida Rachid Khan, a appelé lundi les Etats à accueillir les personnes acquittées par sa juridiction.

Elue à la tête du tribunal le mois dernier, Mme Khan a lancé cet appel devant le Conseil de sécurité auquel elle présentait un rapport.

Lavés des accusations qui avaient été portées contre eux, l'ex-ministre des Transports André Ntagerura, le général Gratien Kabiligi et Protais Zigiranyirazo, beau-frère de l'ex-président Juvénal Habyarimana n'arrivent pas à trouver de pays d'accueil.

La juge Khan a déploré « l'absence d'un mécanisme formel » obligeant les Etats à « accepter ces personnes sur leurs territoires », rapporte le service de presse des Nations Unies.

Alors que le statut du TPIR exige clairement des Etats de coopérer pour la recherche et l'arrestation d'accusés, il ne prévoir rien pour les acquittés.

Les trois anciennes personnalités en quête de pays d'accueil passent leur temps entre leur « maison sécurisée » et la salle de lecture du tribunal.

Le plus ancien dans ce statut de « personne libre sous la garde du TPIR » est Ntagerura, acquitté en première instance en février 2004, puis en appel en février 2006. Le souhait de l'ex-ministre a toujours été d'être accueilli en Europe ou en Amérique du Nord.

Deux acquittés du TPIR, les anciens maires Ignace Bagilishema et Jean Mpambara, ont été accueillis par la France, l'ex-préfet Emmanuel Bagambiki vit en Belgique, l'ex-ministre de l'Enseignement, André Rwamakuba, a rejoint sa famille en Suisse tandis que l'abbé Hormisdas Nsengimana a été accueilli dans un diocèse du nord de l'Italie.

 

ER/GF

 

© Agence Hirondelle

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article