Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Le pouvoir de Kigali a peur

12 Avril 2010 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Newsletters

Billet d'humeur d'Eugène Shimamungu (Newsletter n°26)


Pour écraser une mouche, ce n’est pas un marteau qu’il faut, c’est une simple tapette !

Nous ne pouvions pas parier sur les chances de réussite  de l’aventure Ingabire au Rwanda, mais force est de Ishusho.jpgconstater aujourd’hui que les résultats ont largement dépassé nos espérances : elle a presque réussi à déstabiliser le régime en profondeur pendant seulement trois mois. Depuis son arrivée au Rwanda, on dirait que Kagame ne dort plus ! Il a senti venir la concurrence. Il a d’abord menacé de la mettre en prison (en donnant l’exemple sur son collaborateur Joseph Ntawangundi), et d’écraser la mouche avec un marteau ! Kagame s’est trompé d’instrument de mise à mort. Pour écraser une mouche, il suffit d’une tapette. Mais bien plus encore, depuis le célèbre discours de Murambi du 7 avril 2007, Kagame n’avait  plus prononcé un discours de la même trame où il insulte les Occidentaux, les Hutus et tout le toutim. Ce qui montre que Kagame est bien plus qu’énervé ! Victoire Ingabire a même réussi à se faire traiter d’hooligan dans un discours officiel multilingue, même si l’on sait que le seul hooligan politique qui a surtout utilisé, jusque là, la force pour parvenir à ses fins est bien sûr Paul Kagame qui semble-t-il, est ravi de son nouveau petit surnom d’Hitler.

Dans l’aventure de Victoire Ingabire, il y a surtout eu un concours de circonstance inespéré. Qui aurait pu prédire la pluie de grenades qui s’est abattue sur Kigali depuis l’arrivée de Victoire Ingabire, elle qui prêche toujours l’utilisation de la non-violence pour renverser le régime policier dictatorial de Kagame ! Qui aurait pu prévoir la défection du général  sanguinaire Kayumba Nyamwasa ? Qui aurait pu prédire l’arrestation de Déo Mushayidi, une autre patate chaude dans les mains du gouvernement de Kigali ? Bref, le pouvoir de Kigali s’est fourvoyé et cherché les dangers là où ils ne se trouvent pas, utilisé les moyens de répression qu’il n’aurait pas fallu, par la grâce de la madone Ingabire ! Reste à savoir si elle en sortira indemne ! Le Ministre de l’Intérieur Musa Fazil Harerimana, en bon musulman, déclare que Kigali, autrefois la capitale la plus sûre de l’Afrique, n’est plus aujourd’hui gardée que par le Bon Dieu. Inch Allah ! Les moyens humains ne suffisent plus !

 

Le pouvoir a peur

Peur des grenades qui pleuvent sans discontinuer, peur plus d’une révolution de palais que d’un changement par les voies démocratiques. Les changements à la tête de l’armée survenus ce week-end dernier donneraient à penser que l’armée sous l’égide du Gén Kabarebe n’était pas forcément derrière son guide suprême Paul Kagame mais sous l’emprise de Kabarebe qui pouvait en faire ce qu’il veut pour prendre le pouvoir lui-même ou établir une liaison avec les officiers en fuite Kayumba Nyamwasa et Patrick Karegeya toujours en vue de renverser le régime. C’est ainsi que le Gén. Kabarebe n’est plus chef d’Etat Major, mais Ministre de la Défense, poste où il n’aura plus à contrôler directement l’armée. Avec ces changements Paul Kagame a peut-être déjoué un coup d’état imminent mais ce n’est que partie remise. Car lorsque le propriétaire d’un molosse a habitué celui-ci à manger de la chair fraiche, il faut s’attendre à ce qu’il se retourne contre lui. Mais tout ceci n’augure pas du bien pour le Rwanda. L’élection présidentielle risque de se passer dans un climat de terreur, d’insécurité généralisée et de fraudes massives. Un climat idéal pour donner à Kagame 100% des voix et même plus.

 

L’impasse démocratique : faut-il désespérer de l’aventure des démocrates Ingabire, Habineza et Ntaganda ?

 

En écrivant ce billet j’ai l’impression de reprendre l’article que j’avais écrit il y a sept ans, juste avant l’élection présidentielle et que j’avais alors intitulé « Rwanda : la démocratie impossible ». Il est tout de même étonnant que ce régime n’ait pas changé depuis sept ans alors qu’au niveau de l’opposition nous avons plus de candidats potentiels indépendants qu’en 2003 où nous n’avions que le seul Twagiramungu Faustin. Il s’agit d’un remake avec de nouveaux pions, mais le pouvoir rwandais n’a pas changé de tactique : répression, emprisonnements arbitraires de démocrates, disparitions de personnalités, et tutti quanti.

Faut-il désespérer de l’aventure de nos trois candidats Bernard Ntaganda, Frank Habineza ou Victoire Ingabire ? Le pouvoir de Kigali n’entend certainement pas laisser à l’opposition un espace démocratique. Sauf surprise dernière minute, l’on peut dire qu’aucun candidat libre ne pourra se présenter. Le même scénario est déjà en place. La dernière fois Kagame n’avait pas osé mettre en prison Faustin Twagiramungu, mais il est à craindre que Victoire Ingabire avec toutes les poursuites dont elle fait l’objet, actuellement interdite de sortir du Rwanda, soit conduite devant un Tribunal d’exception pour subir une condamnation d’exception. Pour le PS-Imberakuri, certains membres sont portés disparus, d’autres ont été emprisonnés, et l’on s’inquiète pour Bernard Ntaganda renversé à la tête de son parti par un putsch organisé par le FPR. Frank Habineza pourrait payer sa liaison avec le Gén Nyamwasa en fuite.

 

Eugène Shimamungu

www.editions-sources-du-nil.fr

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pika Dosithée 12/04/2010 18:34



 


Paul Kagame n' a peur de rien . Il sait et il est sûr de monter au ciel vivant ,  présenter au bon Dieu ses émmissions accomplies sur cette terre . Dieu , l' Eternel l' a envoyé pour une
mission très spéciale  et il l' accomplira tôt ou tard . La fin nous le dira .Si Paul Kagame et son entourage savaient que la fin , la mort et Dieu existent pour tous et que nous sommes tous
égaux à la mort , il ne peut et ne peut pas continuer à massacrer de millions de Congolais dans leur propre sol pour le bien matériel . Il lui faut encore combien de millions de mort de plus à
stopper les massacres au Congo ? Quelle est la part de Dieu dans tous ces butins de sang ? Le Satan de la Bible est très bon de loin de Paul Kagame . C' est quelqu' un qui n' a ni coeur , ni
conscience et ni cerveau . Il est inhumain dans le vrais sens du terme . Son cousin, Kanambe Hippolyte Alias , placé à la tête de la RDC respecte toutes les consignes reçues à la loupe . Les
grandes puissances qui ont tracé le plan dela balkanisation de la RDC , qui le guident et qui le soutiennent , l' abandonneront un jour comme ils ont fait à Mobutu , à Bokassa , à Idi Amin et
autres . Qu' il continue et rien ne l' arrêtera . Amen


             Pika Dosithée