Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Le Père Emmanuel Uwayezu arrêté en Italie

21 Octobre 2009 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Justice et Droits de l'homme

Peut-être témoin sûrement pas complice

ROME — Un prêtre rwandais d'origine hutu, accusé d'avoir participé en 1994 au génocide perpétré dans son pays contre les Tutsis, a été arrêté mardi en Toscane, dans le centre de l'Italie, en vertu d'un mandat d'arrêt international, a indiqué l'agence Ansa.

Don Emmanuel Uwayezu, 47 ans, ordonné prêtre en 1989 et vivant en Italie depuis plus de 15 ans, était l'adjoint du prêtre de Ponzano, dans la municipalité de Empoli, à une vingtaine de kilomètres de Florence, selon la même source. Il a été arrêté par les carabiniers de Florence en exécution d'un mandat d'arrêt émis par la justice rwandaise et transmis à Interpol, précise Ansa.

Le prêtre catholique est accusé par l'ONG African Rights, basée à Londres, d'être impliqué dans le massacre le 7 mai 1994 "de plus de 80 jeunes élèves, âgés de 12 à 20 ans" qui étudiaient au groupe scolaire Marie merci de Kibeho (sud) dont il était le directeur.

Selon l'ONG, "un grand nombre de miliciens brandissant machettes et poignards ont encerclé les étudiants, dont la plupart se trouvaient dans le réfectoire".

"Le Père Uwayezu était là. Les gendarmes qu'il avait postés là" pour assurer la sécurité des élèves "ont tiré en l'air au lieu de disperser les attaquants. Le massacre a aussitôt commencé. Excepté une poignée de survivants, la plupart des étudiants du collège périrent, tués par les fusils et les grenades des gendarmes ou par les lances, les haches et machettes des miliciens", a accusé l'ONG.

Le prêtre s'est défendu affirmant "être le premier à vouloir l'ouverture d'un procès sur cette affaire afin d'établir la réalité des faits", selon Ansa.

"Je n'ai pris part à aucun génocide. Au contraire, l'évêque et moi avons tenté, sans succès, de sauver les jeunes massacrés par les miliciens", a-t-il dit, selon la même source.

Un autre prêtre catholique, qui exerçait sous un faux nom dans une paroisse de Florence, l'abbé Athanase Seromba, a été condamné à la prison à vie par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Le génocide rwandais a fait environ 800.000 morts selon l'ONU, en majorité des Tutsi.

 

Source: AFP

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article