Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Le maire de Mayence perd sa place pour grivèlerie !

4 Novembre 2011 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Actualités

Le maire de la ville allemande de 200.000 habitants a dû démissionner dimanche. La presse l'avait accusé d'avoir "oublier" de payer trois verres de vin lors d'un voyage au Rwanda.

Source: La Tribune

L'alcool n'est pas qu'un danger pour la santé. Il peut aussi mettre en péril les carrières politiques. Pourtant, le maire de Mayence, le social-démocrate Jens Beutel, n'a pas la réputation d'être un ivrogne. Mais les trois verres de "vin rouge français" qu'il a siroté le 11 octobre dernier, à la terrasse de l'hôtel Mille Collines de Kigali, au Rwanda, lui a coûté sa place. Depuis quelques jours, la presse allemande se délecte des détails de cette histoire assez cocasse.

Que s'est-il passé ? Jens Beutel s'est rendu au Rwanda dans le cadre d'une délégation allemande devant renforcer le partenariat entre le Land de Rhénanie-Palatinat et le pays d'Afrique centrale. En fin de journée, il se retrouve avec la ministre rwandaise des Affaires étrangères et le ministre de l'intérieur du Land, Roger Lewentz, à l'hôtel. On prend quelques verres, puis le maire de Mayence rejoint sa chambre... en oubliant de régler ses consommations. L'affaire est vite réglée : Roger Lewentz, ami de longue date de Jens Beutel, s'acquitte de la facture impayée. L'affaire aurait pu en rester là.

Mais de retour à Mayence, Jens Beutel doit témoigner le 19 octobre dans une affaire de corruption lié à des marchés publics. Le juge lui demande alors de s'expliquer sur un court voyage que le maire aurait effectué gratuitement avec un dirigeant de l'entreprise incriminée au bord du lac de Tegern, au sud de Munich. "Cela m'arrive très rarement", répond alors l'imprudent Jens Beutel. Car aussitôt, deux journalistes de la Mainzer Allgemeine Zeitung, journal local de Mayence, présents à Kigali et qui avait eu vent de l'affaire des verres non payés rappelle cette anecdote.

Dans les jours suivants, la presse locale s'est alors déchaînée pour savoir si cet acte de grivèlerie avait été effectué "sciemment" ou non. Progressivement, l'affaire est montée. On a rappelé que Jens Beutel avait en 2004 été condamné à 9600 euros d'amende pour avoir passé quatre jours à Capri avec la direction d'une firme dont il était membre du conseil de surveillance. Le maire, lui, s'est d'abord mollement défendu. Incapable d'expliquer son geste, il a reconnu une "erreur" et annoncé un don de 1.000 euros à une association humanitaire active au Rwanda. Mais son camp l'avait déjà lâché, plusieurs responsables sociaux-démocrates de la Ville y voyant l'occasion de se débarrasser de l'encombrant maire, qui occupe ce fauteuil depuis quatorze ans. Les cris d'orfraies concernant le comportement inadmissible du premier magistrat de cette ville rhénane de 200.000 habitants n'ont pas cessé.

Le 30 octobre, Jens Beutel annonçait sa démission pour le 1er janvier prochain. "Les informations de presse et plusieurs discussions m'ont convaincu qu'un travail réussi à la tête de la ville n'était plus possible", a-t-il expliqué. Nul doute qu'il ne manquera plus désormais de payer d'avance ses verres.

Romaric Godin - 03/11/2011


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article