Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

La mort de Kadhafi est une défaite du droit international

21 Octobre 2011 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Justice et Droits de l'homme

Source: MISNA

Mort au combat ou victime d’une exécution, peu importe, l’assassinat de Mouammar Kadhafi est une défaite du droit international, dit à la MISNA Ottilia Maunganidze, experte de l’Institut des études sur la sécurité, un think-tank basé à Johannesburg, un des plus important en Afrique.

Tuer Kadhafi était justifié du point de vue du droit international ?

« Tuer n’est jamais justifié, plus encore dans ce cas. La Cour pénale internationale avait émis un mandat d’arrestation contre Kadhafi. Il aurait du être capturé et livré aux juges à La Haye ».

Dans la capture de Kadhafi, des avions de l’Otan pourraient avoir été impliqués …

« Il semble que les avions de chasse de l’Alliance atlantique ont attaqué un convoi à bord duquel voyageait le colonel, permettant de le bloquer. Mais il n’est pas clair si Kadhafi a été blessé ou non par les bombardements. La thèse du Conseil national de transition est qu’il a reçu un projectile à la tête lors de la fusillade après la capture. Pour l’instant, il est impossible de dire si cela s’est passé ainsi ou s’il s’agit d’une exécution ».

Y-aura-t-il une enquête ?

« Ce serait nécessaire. Mais pour faire une enquête, il faut une volonté politique et je ne pense pas qu’il en soit ainsi. La communauté internationale veut soutenir le Conseil national de transition, et mettra de côté les exigences de justice pour Kadhafi. L’attention est vraiment ailleurs, peut-être même sur le pétrole ».

La résolution 1973 des Nations unies autorisait l’OTAN à « protéger les civils ». A-t-elle été respectée ou dépassée ?

« Il est difficile de déterminer ce qui était nécessaire et ce qui ne l’ait pas. Certes, la résolution était ambigüe. Elle indiquait comme priorité la protection des civils, mais dans l’article suivant, elle autorise “l’usage de la force nécessaire”, donnant lieu à différentes interprétations. »

[VG/CO]

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article