Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

La désinformation continue à propos des FDLR, faute de porte-parole

4 Février 2011 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Justice et Droits de l'homme

Lubero: le calme revient dans les localités incendiées par les FDLR

Radio Okapi

Un calme apparent est revenu ce jeudi 3 février matin dans plusieurs  localités situées à cheval entre les territoires de Lubero et Walikale, après les incendies qui ont ravagé mercredi quatre  villages, dans un rayon de 50 kilomètres à l’ouest et au nord-ouest de Miriki et Luofu, près de Kanyabayonga. Ces incendies ont été l’œuvre des rebelles hutus  rwandais,  des FDLR, d’après la société civile de Lubero. 

Selon la société civile, les FDLR ont profité du dernier mouvement de relève des unités des FARDC dans cette région pour incendier quatre villages:

  • Kimaka,
  • Kyanderema,
  • Bukumbirwa et
  • Rusamambu.

Les rebelles hutu rwandais ont obligé ainsi tous les habitants de ces villages à fuir vers Kanyabayonga et Luofu.

Cette information a été confirmée, ce jeudi matin, par l’administrateur du territoire de Lubero, qui a demandé aux autorités de se pencher sur cette question.

Dominique Bofondo confirme les faits en ces termes:

«Les FARDC sont en train de faire un mouvement aujourd’hui vers Oicha, Tembo, Kanyabayonga et Mangako. Depuis le déplacement de ces militaires les 31 janvier dernier, les FDLR sont descendus pour récupérer toutes ces positions. Suite à cela, la population a fui. Au moment où je vous parle, on compte un bon nombre de déplacés au niveau de Kanyabayonga et à Losho.»

L’administrateur Bofondo a, par ailleurs, regretté que chaque fois qu’on déplace les militaires, on ne puisse pas penser à les remplacer.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article