Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Il n'y a pas de collaboration entre les FDLR et le FDU

28 Avril 2010 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Rwanda: élections 2010

COMMUNIQUE DE PRESSE  N°01/SE/CD/AVRIL/2010 DES FDLR

 

 

Réactions des FDLR aux récents événements survenus au Rwanda et aux différentes déclarations des officiels rwandais.

 

 

Suite à la situation politique, sécuritaire, sociale et économique que connaît le Rwanda, à la vague de répression, d’intimidation, d’arrestation et de musèlement des opposants politiques par le régime fasciste du FPR et aux déclarations bellicistes des officiels de Kigali, les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) tiennent à faire la présente mise au point :

 

Sur de prétendus membres des FDLR arrêtés par les autorités du Rwanda.

 

Les FDLR déclarent que les 3 individus que les autorités de Kigali présentent comme des membres de notre organisation ont été démarchés et corrompus par le régime du FPR, ont déserté les rangs des FDLR depuis Octobre 2007 pour Habiyaremye et Mai 2008 pour Nditurende et Karuta, et sont depuis lors au service du régime du FPR dans ses macabres projets.

 

Sur la prétendue collaboration entre les FDU et les FDLR.

 

Les FDLR rejettent catégoriquement les déclarations mensongères du régime fasciste du FPR selon lesquelles les FDU de Mme Victoire Ingabire collaboreraient avec les FDLR. La réalité est qu’il n’y a aucune sorte de collaboration entre les deux organisations. De telles affirmations sans fondement faites par le pouvoir de Kigali ne visent qu’à semer la peur, la terreur, le désarroi et les tensions au sein des organisations qui luttent contre ce régime afin qu’elles baissent la garde et abandonnent le combat qu’elles mènent contre l’injustice, les inégalités, l’exploitation de l’être humain par son prochain opérées par Kigali.

 

Les FDLR invitent toutes celles et tous ceux qui, dans leur lutte quotidienne, se battent pour le rétablissement de la paix, la vérité, la réconciliation nationale, un développement harmonieux et des institutions véritablement républicaines et démocratiques au Rwanda à ne pas baisser la garde et à ne pas tomber dans le piège que leur tendrait l’ennemi par toutes sortes de subterfuges.

 

Sur les arrestations arbitraires et la persécution des opposants au régime du FPR.

 

Les FDLR condamnent avec la dernière énergie la persécution permanente dont font l’objet les opposants politiques rwandais et les objecteurs de conscience aussi bien au Rwanda qu’à l’extérieur du Rwanda. Elles condamnent notamment l’arrestation, l’emprisonnement et l’humiliation des opposants politiques rwandais que le régime du FPR accuse de tous les maux.

 

Les FDLR demandent aux autorités rwandaises de libérer sans délai tous les prisonniers politiques rwandais qui croupissent dans les prisons-mouroir rwandaises et d’ouvrir véritablement l’espace politique rwandais à toutes les Rwandaises et à tous les Rwandais épris de paix, de liberté et de justice qui veulent participer au développement de leur mère patrie à travers l’expression de la volonté populaire.

 

Les FDLR rappellent au régime du FPR que c’est un droit inaliénable de toute Rwandaise et de tout Rwandais de s’exprimer librement sur tous les sujets qui concernent le passé, le présent et l’avenir de son pays et que personne n’a le droit de l’en empêcher.

 

Sur les déclarations bellicistes de Mme Mushikiwabo.

 

Les FDLR condamnent sans ambages et demandent à toutes les femmes et à tous les hommes épris de paix et de justice de condamner les récentes déclarations de la Ministre Rwandaise des Affaires Etrangères, Mme MUSHIKIWABO Louise, selon lesquelles le Rwanda serait prêt à entrer encore en RDC pour aller combattre les FDLR.

 

Ces propos irresponsables et bellicistes d’un haut responsable de l’autorité rwandaise montrent sans ambigüité que c’est bien le Rwanda qui est la source et le vecteur de l’insécurité dans la Région des Grands Lacs Africains.

 

Les FDLR demandent au Rwanda d’arrêter une fois pour toutes ses velléités bellicistes et d’accepter une solution pacifique négociée au problème politique rwandais en acceptant sans condition de s’asseoir sur une table de négociation avec les FDLR plutôt que de recourir en permanence à la menace de la guerre.

 

Les FDLR restent disposées à apporter leur concours dans la recherche de la vérité sur le drame rwandais et celui qui ravage la Région des Grands Lacs Africains, en vue de l’exercice d'une  justice équitable pour tous.

 

Les FDLR restent attachées à la paix et soutiennent toutes les initiatives courageuses visant à trouver une solution définitive pacifique au problème politique rwandais qui est à la base de toute la crise des Grands Lacs Africains.

Fait à Paris le 28 Avril 2010

Callixte Mbarushimana

Secrétaire Exécutif des FDLR

(Sé)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article