Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Génocide rwandais : Lafourcade réclame un démenti des accusations de la complicité de la France

17 Mai 2010 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Justice et Droits de l'homme

RFI

La réconciliation entre la France et le Rwanda, scellée par la visite du président Nicolas Sarkozy à Kigali en février dernier, est critiquée par un officier français à la retraite, le général Jean-Claude Lafourcade. Il a commandé l’opération militaro-humanitaire de la France au Rwanda à la fin du génocide, en juillet et août 1994. Kigali accuse depuis quelques années l’armée française de participation ou de complicité dans le génocide rwandais. Le général Lafourcade, qui vient de publier aux éditions Perrin un livre intitulé « Opération Turquoise », réclame un démenti de la France.

Il y a cinq ans, une dizaine de Rwandais déposent en France une plainte pour complicité de génocide contre des militaires français engagés dans l’« opération turquoise ». C’était la première fois qu’une responsabilité directe de la France était évoquée dans le génocide rwandais.

Fin 2006, la France et le Rwanda rompent leurs relations diplomatiques. La récente réconciliation entre les deux pays n’a pas effacé l’accusation qui pèse sur l’armée française.

Ce que confirme l’ancien commandant de l’« opération turquoise », Jean-Claude Lafourcade : 

« Je constate la légende qui est en train de s’installer, fausse vérité qui est maintenant installée dans la mémoire collective et qui, demain, s’inscrira dans l’histoire d’une armée française complice de génocide.

Alors, on est accusé d’avoir participé au génocide. Ces accusations proviennent du gouvernement rwandais. Elles sont relayées par des collectifs en France. Alors, on aurait aimé, c’est vrai, que ces accusations qui durent toujours, soient démenties officiellement par les autorités de l’Etat ».

Le général Jean-Claude Lafourcade demande que l’instruction ouverte en France il y a cinq ans sur ces accusations de participation ou de complicité dans le génocide rwandais soit enfin bouclée.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article