Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Francophonie : la rébellion du M23 divise la RDC et le Rwanda au conseil permanent

11 Octobre 2012 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Actualités

Source: Radio Okapi

Le Rwanda a affirmé, au cours de la 86e session du conseil permanent de la Francophonie tenue mercredi 10 octobre à Kinshasa qu’il ne soutient aucune rébellion dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC) et qu’il a multiplié de nombreuses initiatives pour aider à ramener la paix dans cette partie du pays et dans la région de grands lacs. La RDC a tout de suite rejeté la véracité de ces propos affirmant que le pays de Paul Kagame soutient bel et bien le Mouvement du 23 mars (M23) qui a déclenché une rébellion au Nord-Kivu depuis le mois de mai dernier.

Au cours du conseil permanent de la Francophonie organisé avant l’ouverture de la réunion des chefs d’Etats et de gouvernement, les participants de près d’une trentaine de pays devaient commenter le rapport du secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), comme il en est de coutume pour cette structure.

Le sujet a été évoqué en commentant le rapport du secrétaire général de l’OIF, Abdou Diouf. La RDC et le Rwanda ont abordé la question sur la rébellion du M23 alors que le programme n’avait pas officiellement prévu une discussion sur ce sujet.

La RDC dit se baser sur « l’existence de nombreuses preuves » que le Rwanda soutient le M23. Des rapports de l’ONU et des ONG nationales et internationales ont condamné le Rwanda de soutenir (militairement) la Rébellion du M23. Des accusations que le Rwanda a toujours rejetées.

La représentante de la RDC au conseil permanent de la Francophonie, Isabelle Tshombe, a appelé le Rwanda à arrêter de nier l’évidence et à cesser tout son soutien aux forces négatives. Elle a demandé à Kigali de s’engager sur la voie du règlement de cette situation.

Tout en préconisant le dialogue entre les présidents Rwandais et Congolais, le vice-premier ministre belge chargé des Affaires Etrangères, Didier Reynders, avait appelé, au mois d’août dernier le Rwanda à « être une partie de la solution dans la crise au Congo (…) »

Paul Kagame, le président Rwandais a toujours dit que le problème de la guerre dans l’Est est exclusivement congolais. Pour sa part, le président congolais Joseph Kabila a promis de mettre fin à cette guerre en envisageant toutes les solutions, parlant des solutions politiques, militaires et diplomatiques ou la combinaison des trois.

La cité de Bunagana dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) est sous contrôle du M23 depuis le mois de mai dernier. A la fin du mois de septembre, les rebelles ont encore conquis quelques villages sur l’axe Ishasha et Kiwanja dans le même territoire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article