Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Dr Colonel Ndahiro est le vrai commanditaire de l' assassinat du Général Nyamwasa

25 Juin 2010 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Actualités

 

Les informations dignes de foi, émanant des services de sécurité de la Police Sud AFRICAINE  et étrangères, font état d' une mise au point macabre sur l' assassinat manqué du Général Nyamwasa Kayumba.
 
Après ce coup manqué par les agents de Kagame, dont le Colonel Ndahiro est dans la ligne de mire et premier commanditaire, sous les ordres de Kagame en personne, les enquêtes s' accélèrent et plusieurs agents de renseignement de Kigali sont sous les verrous à Johannesbourg.
 
Dr Colonel Ndahiro, chef du service de renseignement de Kagamé a donné personnellement  la mission suicidaire à ses agents: celle d' éliminer physiquement le Général Nyamwasa.
Et pour arriver à ses sales besognes, il est passé par l' ex-Capitaine Gakwerere (ex-agent de sécurité de Kagame; membre de sa garde présidentielle, et ex-secrétaire particulier de l' ex-Président Kabira, lui aussi assassiné).
 
Le Capitaine Gakwerere, beau-fils de Gatera, après avoir participé à l' assassinat du Président Kabila Père, Kigali lui a donné une récompense de plus de 100.000 dollars USA. et l' obligeant de quitter l' armée du Fpr, pour aller faire une similation de commerce dans les Pays AFRICAINS, mais l' objectif visé  était de continuer à éliminer tous les opposants de Kigali , les intellectuels Hutu et autres réfugiés de grand renom.
 
C' est ainsi qu' il a commencé à faire des navettes entre AFRIQUE DU Sud-Angola, pour identifier les personnes clés à éliminer.
Après la fuite de Nyamwasa, il a été contacté par Dr Col Ndahiro, afin de les aider à éliminer ce dernier, qui gênait tellement le gouvernement de Kigali, car il détient tous les secrets concernant surtout la destruction de l' avion de Habyarimana et de Ntaryamira.
 
Après avoir été contacté par Ndahiro, il s' est empressé d' aller acheter une arme Pistolet Gp 9mm  au Mozambique, et la donnant aux éxécutants-criminels, dont le chauffeur personnel du Général Nyamwasa était de mêche dans ce coup.
 
C' est la raison qui a poussé le chauffeur du Général Nyamwasa d' ouvrir les vitres des portes du véhicule qu' il conduisait, afin de faciliter un tir  directe et non raté.
Heureusement que son jour n' était pas encore arrivé.
 
Immédiatement après ce coup manqué, les proches de Nyamwasa ont conduit illico la victime à la Clinic Moningside, tandis que son chauffeur a  aussitôt appelé Dr Ndahiro, pour lui signaler que le coup venait de manquer (qu' il était bien blessé et non mort).
 
Dr Ndahiro les a remercié vivement, en disant que H.E (High Excellence) va les décorer et les récompenser énormement; mais il a tenu à bien préciser qu' il fallait qu' ils terminent la mission qui est la leur; même à l' hôpital avant de s' éclipser.
 
Malheureusement; le chauffeur a oublié que son téléphone était bel et bien sous les écoutes de la police Sud africaine.
Le chauffeur et le tireur, ainsi que trois autres personnes impliquées dans le coups manqué sont arrêtées et doivent être présentées devant le tribunal dans les melleurs delais.
 
La Police Sud AFRICAINE et Mozambicaine sont à la recherche du Capitaine Gakwerere, pour l' arrêter et démanteler tous le réseau de criminel oeuvrant à la merci de Kagame.
 
Tous les services de renseignement étrangers sont très ébahis, de voir Kigali organiser et éxécuter de tels actes sur le sol Sud Africains au moment où tous les regards sont braqués sur la coupe du monde.
 

 Récit d'un de nos envoyés spéciaux basé en AFRIQUE  du Sud , qui n' a pas voulu citer ses informateurs pour raison de sécurité.

Christian Bikino (lu sur DHR)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BIGIRA 25/06/2010 13:27



Kagame est un terroriste noitoire. Il a lui-même reconnu qu'il est terroriste devant son parlement( différent du véritable parlement rwandais) lorsqu'il a dit que" Nyamwasa sera traqué et tué".
Ce qui est incompréhensible,c'est de constater qu'un véritable terroriste, président d'un pays, est soutenu par les maîtres du monde à savoir OBAMA, CAMERON et SARKOZY, le tout sans vergogne
et alors qu'ils s'acharnent sur les paisibles Hutu résidant dans leurs pays( qui ont fui les régime du terroriste et sanguinaire Kagame). La parfaite illustration est le cas du Docteur
Rwamucyo Eugène qui a été arrêté par Monsieur Dupaquier, agent du régime Kagame opérant en France , avec l'aide de la police de son pays. Docteur Rwamucyo croupit actuellement dans une
prison française pour avoir commis trois crimes à savoir être né Hutu, avoir fait les études unversitaires, être patriote. Ne convient-il pas de préciser que Messieurs Dupaquier et Gauthier ont
pour missons de localiser les Hutu rwandais résidant en France qui sont listés par Kagame, colporter à grande échelle via les médias français les crimes imaginaires de Kagame contre les
intéressés, déposer des plaintes contre ces personnes, le tout concomitamment avec la mise en exécution par la Francce des soi disant mandats d'arrêt internationaux qui ont été concoctés par
Kagame et les siens contre ces Hutu. Le payeur des missions de ces deux agents est Monsieur Olivier Kayumba, agent des services secrets rwandais opérant en France et actuellement secrétaire
d'Ambassade du Rwanda à Paris. La paye est effectuée en liquides. Le gestionnaire principal de  la caisse pour liquider, réduire au silence ou à la mendicité les Hutu
considérés comme gênants pour le régime Kagame est l'ambassadeur du Rwanda en Belgique. En France, pays dit démocratique et de droit, les Hutu rwandais dits génocidaires par le président français
alors qu'ils n'ont jamais été jugés et reconnus coupables des crimes inventés par Kagame, sont traités comme des animaux sans maître. En effet, dans quel pays démocratique un président peut-il
oser dire publiquement qu'une personne, fut-elle étrangère, est génocidaire alors qu'elle n'a jamais été jugée et reconnue coupable des faits qui lui sont reprochés? Dans quels pays
démocratiques des présidents soutiennent un terroriste notoire? Dans quel pays démocratique un citoyen a le droit de procéder à l'arrestation d'un étranger avec la police municipale et
sans même vérifier préalablemetn son identité? Kagame constitue un danger pour les Rwandais et le Rwanda. La passivité effarente des maîtres du Monde et autres prédicateurs du respect des droits
de l'Homme et des libertés publiques des citoyens face aux agissements criminels de Kagame doit inspirer les Rwandais quant à la prise en main de leur destin. Nous devons compter sur
nous-mêmes pour nous libérer de la dictature de Kagame, peu importe les conséquences. Le prix à payer sera en tout état de cause inférieure au coût des dégats causés par Kagame. Les responsables
des partis politiques doivent envoyer un message fort au Commonwealth. Lorsque le Rwanda est entré dans le Commonwealth, les Rwandais avaient raisonnablement pensé que le calvaire qui qui lui est
infligé par Kagame depuis plusieurs années et la dictature de celui-ci sont terminés. Le constat est que tel n'a pas été et n'est pas le cas. Par conséquent, les Rwandais doivent par
l'intermédiaire de leurs représentants de l'opposition dire clairement aux dirigeants de cette organisation qu'ils ne sont pas et ne seront jamais membres du Commonwealth. Au
regard de la situation qui prévaut actuellment ici au Rwanda, l'objet de la compagne et chantages en tous genres orchestrés par les maîtres du monde contre le président Mugabe n'était pas de
soutenir l'instauration d'une véritable démocratie au Zimbabwe mais exclusivment pour  liquider pa tous moyens le président Mugabe. Ils voulaient  et veulent sa tête pour mieux
sauvegarder et promouvoir leurs intérêts économiques et commerciaux. La valeur de la démocratie et des  valeurs universelles  des négres Hutu rwandais est inférieure à celle de l'argent
des multinationales américianes, anglaises et françaises.