Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Des otâges chinois au Cameroun

16 Mars 2010 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Justice et Droits de l'homme

YAOUNDE, 15 mars (Xinhua) -- Les sept ressortissants chinois enlevés vendredi matin au large de la péninsule Bakassi, dans le sud-ouest du Cameroun, ne sont pas au risque de vie et les négotiations continuent pour leur libération, a confirmé lundi à Xinhua l'ambassade chinoise au Cameroun.

"Les autorités chinoises et camerounaises s'efforcent de sauver les personnes enlevées. Les négotiations continuent", a affirmé Xue Jinwei, l'ambassadeur de Chine au Cameroun.

Sept ressortissants chinois à bord des deux bateaux de la Société de la pêche Dalian Beihai ont été enlevés vendredi matin par des hommes armés non-identifiés au large de la péninsule de Bakassi, dans l'ouest du Cameroun.

L'incident a eu lieu à 02h00 locales vendredi matin tandis que les deux bateaux sont rentrés au port de Limbé vers 7h00 avec les autres membres d'équipage à bord, dont deux personnes légèrement blessées.

Bakassi est rétrocédé en août 2008 au Cameroun par les autorités nigériennes à la suite d'un arrêt rendu par la Cour internationale de justice (CIJ) de la Haye aux Pays-Bas le 10 octobre 2002 et complété par un accord politique conclu par les deux pays en juin 2006.

En octobre 2008, dix employés du groupe français Bourbon affrété par Total avaient été enlevés par un groupe s'identifiant des Bakassi Freedom Fighters (BFF). Ils étaient libérés 12 jours après.

Avant cette prise d'otages, une série d'attaques perpétrée par des bandes armées non identifiées, avait tué des militaires de l'armée camerounaise.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article