Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Des convergences entre JK, PK et M7, les FARDC et la MONUC

10 Décembre 2009 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Actualités

Des convergences parallèles entre JK, PK et M7, les FARDC et la Monuc

(Les Coulisses n°209)

Langage des sourds entre FARDC et UPDF dans les opérations militaires contre la LRA de Joseph Kony. Non. Mieux vaut parler des convergences parallèles énoncées jadis par Mgr Laurent Monsengwo. Comme appris en géométrie, « deux droites parallèles ne se rencontrent jamais aussi loin qu’on les prolonge tout en cheminant ensemble, côte à côte ».

Entre Joseph Kabila et Yoweri Museveni, tout les désunit sauf une convergence parallèle.

En effet, pour le président Museveni, « la LRA même anéantie constitue un danger car elle a une capacité extra naturelle de sa réorganiser. L’UPDF doit tout mettre en œuvre pour exterminer la LRA.

L’UPDF doit continuer les opérations de traque au Congo ». Par la bouche du Lt-général Aronda Nyakairima, Chef d’Etat-major général de l’UPDF, l’Oufanda fait savoir que son armée doit rester/retourner au Congo pour traquer les résidus de la LRA.

De son côté, le président Joseph Kabila déclare que « la LRA est complètement défaite. Les quelques poches localisées dans la Garamba sont des Congolais recrutés jadis par Joseph Kony et qui ont du mal à retourner dans leurs villages. Les FARDC vont s’en charger ».

Par la bouche du Lt-général Didier Etumba, Chef d’Etat-major général des FARDC, la RDC fait savoir à l’Ouganda que son armée doit quitter le sol congolais car sa présence au Congo ne se justifie plus.

Les deux Chefs d’Etat s’accordent sur une chose : l’opération « coup de tonnerre » a été une réussite. La LRA a été complètement anéantie. Mais leur convergence s’arrête là. L’un tient à ce que l’UPDF quitte le sol congolais et l’autre rétorque que le danger reste réel et que l’UPDF doit rester au Congo. Convergences parallèles.

Entre Paul Kagame et Joseph Kabila, tout les désunit sauf une convergence parallèle concernant les opérations Kimia I et II.

En effet, les deux présidents s’accordent que les FARDC et le RPA avaient porté un coup mortel aux FDLR. Pour le président Paul Kagame, son pays attend toujours de retourner son armée pour mettre fin aux génocidaires hutu. Any time, la RPA est prête à en finir au Congo contre les FDLR. Le président Joseph Kabila estime que le Rwanda a joué son rôle. Le reste appartient aux FARDC.

Quand la RDC réclame l’extradition de Laurent Nkunda, le Rwanda répond que ce dernier ne constitue plus une menace pour la région. Nous le gardons pour vous. En réalité, les 3 pays font semblant de parler le même langage mais tout le divise depuis la notion de souveraineté et d’intégrité territoriales jusqu’à celle de la paix et réconciliation.

Convergences parallèles. Mieux, langage des sourds. Entre les FARDC et la Monuc. Dans les opérations Kimia I et II, quand il y a succès, c’est grâce à la Monuc et avec l’aide de la Monuc.

Quand il y a attaque contre les FARDC ou des tueries sur les populations civiles, les viols, …, la Monuc est là pour observer et ne peut pas se substituer au gouvernement congolais.

Quand il faut évaluer le bilan de la Monuc, il est largement positif car la Monuc a permis aux Congolais de rire, de danser et de voyager. Quand on demande à la Monuc de donner le plan de son retrait du Congo, la Monuc pousse des jérémiades et annonce le déluge après son retrait.

Convergences parallèles. Deux droites parallèles ne se rencontrent jamais aussi loin qu’on les prolonge tout en cheminant côte à côte.

Telle est la tragédie du Congo tissée autour d’un cercle vicieux infernal. En réalité, au regard des objectifs diamétralement opposés et des intérêts géo stratégiques du Congo, tout les oppose et rien ne les unit. Rien ne nous unit.

Les Coulisses

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article