Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Comment la Fondation Chirac a pu honorer Mme Louise Arbour?

28 Septembre 2011 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Justice et Droits de l'homme

qui a bloqué les enquêtes sur l'attentat, en 1994, contre l'avion du Président habyarimana dont l'équipage était entièrement français?

Source: branchez-vous.com

PARIS - La fondation Jacques Chirac pour la prévention des conflits honore l'ancienne procureure du Tribunal pénal international de La Haye, Louise Arbour.

La fondation, créée par l'ancien président français, a décerné à la Québécoise mardi à Paris son «Prix spécialouisearbour.jpegl du jury» pour récompenser «son action à rendre efficace et visible la justice internationale».

«Ses nombreuses initiatives, notamment les actes d'accusations scellés, inculpations gardées secrètes contre les criminels de guerre, les auteurs d'actes de génocide, qu'ils soient hauts responsables politiques ou militaires, et la sensibilisation des médias au travail du TPI ont largement contribué à renforcer la justice internationale. Les inculpations prononcées aujourd'hui par la Cour pénale internationale témoignent de ce processus désormais inéluctable», a expliqué la fondation dans un communiqué.

Le prix, qui sera officiellement remis à Mme Arbour le 24 novembre, est doté d'une bourse de 100 000 euros, somme qui «lui permettra de poursuivre son action».

Devenue juge à la Cour suprême du Canada après son passage au TPI pour l'ex-Yougoslavie et à celui pour le Rwanda, Mme Arbour a ensuite été haut-commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme. Depuis deux ans, elle dirige l'«International Crisis Group», une organisation non gouvernementale multinationale, qui s'est donné pour mission de prévenir et résoudre les conflits meurtriers «grâce à une analyse de la situation sur le terrain et des recommandations indépendantes».

marguerite barankitse-0c7bbCréés il y a trois ans, les prix de la Fondation Jacques Chirac récompensent des personnalités qui «ont su discerner dans l'aveuglement de la haine, les hommes et les femmes qui pouvaient se parler, celles et ceux qui ont pu dissiper à temps les malentendus», avait déclaré l'ancien président en 2010.

Si Louise Arbour a décroché le «Prix spécial du jury», le premier Prix de la fondation, lui aussi doté de 100 000 euros, est allé à la Tutsi Marguerite Barankitse pour son action en faveur des victimes des conflits ethniques au Burundi. Fondatrice de la Maison Shalom, de la Cité des anges et de l'hôpital Rema, «Maggy», comme on la surnomme, recueille depuis 1994 des orphelins hutus, tutsis et twas victimes de la guerre civile qui a éclaté en 1993 et a fait plus de 250 000 morts.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article