Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Cessez-le-feu unilatéral du M23: P. Kagame a-t-il compris qu'il doit retirer ses hommes ou stratégie du talk and fight?

9 Janvier 2013 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Actualités

Déclaration politique du M23 aux négociations de Kampala à la conférence de presse de ce mardi 8 janvier 2013

Source PDF

Madame, Monsieur,

Chers chevaliers de la plume ;

Vous êtes certainement informés de l’évolution du processus de négociations politiques présentement en cours entre le Gouvernement de la République Démocratique du Congo et le Mouvement du 23 mars. Comme vous le savez, la délégation de notre mouvement du M23 est présente dans la capitale ougandaise depuis le 4 janvier 2013 date à laquelle était prévue la reprise desdits travaux après avoir été interrompus pendant deux semaines pour des raisons de festivités de fin d’année. Seulement voilà, les deux délégations sont présentes au lieu de négociations sans que celles-ci connaissent le moindre début. Une explication est avancée, il s’agit des divergences sur la question du cessez-le-feu entre les belligérants. Notre Mouvement a proposé d’inscrire, en ordre prioritaire, parmi les points prévus à l’ordre du jour du dialogue la signature d’un accord de cessez-le-feu par les deux parties, une idée cependant réfutée par la partie gouvernementale.

Par cet acte hautement politique, les parties aux conflits enverraient un signal fort à tous les amis de la République en général et en particulier à notre peuple et ceux-là qui souffrent des affres de la guerre pour leur signifier la fin de l’option militaire comme moyen de résolution des problèmes dans notre Pays. Ce qui permettrait non seulement de rassurer les populations habitant les zones de conflits mais aussi instaurerait un climat apaisé pendant la tenue des négociations.

 

Madame, Monsieur

L’opposition du Gouvernement de Kinshasa à l’idée du cessez-le-feu est au-delà de toute compréhension au moment où il se dit engagé pour la paix, raison de sa présence ici à Kampala, et déterminé à garantir la quiétude à nos populations. Par son refus de consacrer formellement la fin de la guerre, le Gouvernement clarifie et confirme son option militariste qu’il assume parfaitement par-dessus tout. Il s’agit de son choix que nous respectons d’ailleurs. Quant à nous, nous avons choisi l’option du dialogue car nous pensons qu’elle demeure la seule et l’unique voie susceptible d’instaurer dans notre pays une paix durable.

Le 30 novembre 2012, par une déclaration des Chefs d’Etats et de Gouvernement des pays membres de la Conférence Internationale sur la Région des Grands-Lacs, le M23 s’est retiré de la ville de Goma. Nous avons, par conséquent, instauré un cessez-le-feu unilatéral pour permettre l’ouverture des négociations ici à Kampala. Notre démarche consistait à aboutir à un cessez-le-feu bilatéral avant les discussions sur le fond. En dépit de la position du Gouvernement de la RDC à ce sujet, le M23 est résolument déterminé à respecter de manière unilatérale la déclaration des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres de la CIRGL.
Ainsi, une fois de plus, notre Mouvement fait preuve de sa détermination à évoluer très rapidement vers la paix pour ne pas servir de prétexte aux prétentions du Gouvernement. Dès à présent, le M23 est prêt à poursuivre les négociations sur les points inscrits à l’ordre du jour. Cependant, nous demandons à la médiation d’obtenir de la part du Mécanisme Conjoint de Vérification des investigations sur le terrain pour vérifier les informations à notre possession sur les préparatifs de la guerre par le gouvernement de Kinshasa. En effet, des bataillons FARDC appuyés par plusieurs unités FDLR, NYATURA et autres Mai-Mai ainsi qu’un impressionnant arsenal de guerre acheminés sur les différentes lignes de front depuis le mois de Novembre 2012 sont fin prêts pour lancer ce que le Général François OLENGA, Chef d’état-major de la force terrestre de l’armée gouvernementale, appelle « l’assaut final pour mettre fin à l’agression dont la RDC est victime de la part du Rwanda ».
Nous estimons que les informations obtenues sur terrain par le Mécanisme Conjoint de Vérification permettront aux parties en conflit et à la médiation de prendre des bonnes décisions pour éviter la reprise de la guerre par la partie gouvernementale et faire ainsi l’économie des victimes, des infrastructures et des fonds du trésor public.
Nous vous remercions

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Victor Tembwe 10/01/2013 07:52


Messieurs les M23 tenez `a savoir que vous etes les malvenus ici au Congo en commencant par le nom dont vous vous etes fabrique',lequel que certains utilisent d'ailleur comme injure.


Depuis le debut de votre rebellion,il n'y a aucun objectif qui pourrait garantir l'avenir de notre beau pays dont vous etes entrain de vider la population en tuant pillant et commettant toute
sorte d'atrocite'. Messieurs sachiez que vous n'etes qu'une petite mafia au service des rwandais et votre roi Paul Kagame.Comment pretendez vous diriger un pays comme le notre tout en
viollants nos soeurs .Vos acts criminels determinent d'`ou vous etes venus. Vous venez tout droit du fin fond du Rwanda en vous disant les uns aux autres "Congo ni HuRaya,karamu siku zote".
Vous avez gache' la paie des gens qui,autrefois vous ont servit d'hospitalite'. Je vous prie d'essayer d'imaginer les relations congolo-rwandaise pour les generations futures . Les rwandais qui
vivent paisiblement encore aujoud'hui parmmi nous regrettent des vos odieux acts criminels. Vous ferriez mieux de retourner aux Rwanda comme Laurent Kunda Batware et les autres car la RDC ne vous
reserve pas une bonne place. Nous collaborons avec les rwandais paisible pas avec les monstres comme vous