Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

BBC : Kayumba Nyamwasa se dit prêt à témoigner contre Kagame (04.03.10)

4 Mars 2010 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Justice et Droits de l'homme

Le général Kayumba ancien chef d’état-major de l’armée rwandaise a confirmé être actuellement en Afrique du Sud et réfute les accusations rocambolesque portées contre lui par le régime de Kigali.

En effet, au cours des derniers jours Kigali indiquait rechercher celui qui fut également chef des renseignements pour des actes criminels encore à préciser. Nul doute que la fuite de l’officier supérieur a pris de court les responsables de Kigali.


Deux mandats d’arrêt internationaux contre lui

Le gros problème pour Kagame et les autres officiers supérieurs de l’armée rwandaise c’est qu’ils sont sous le coup de deux mandats d’arrêts internationaux. Jusqu’ici Kayumba Nyamwasa profitait de l’immunité que lui conférait son statut de diplomate pour éviter d’être appréhendé. Or maintenant, n’ayant plus le statut de diplomate et sachant les projets de Kagame pour lui, s’il est arrêté il risquerait de coopérer avec la justice internationale, témoigner contre Kagame et éventuellement négocier des aménagements en tant que témoin clé. C’est cela que le régime de Kigali cherche à éviter à tout prix en lançant une chasse à l’homme tous azimuts/


Des accusations pour le moins surprenantes

Kigali accuse en effet, Kayumba Nyamwasa d’être derrière les grenades ayant explosé récemment dans la capitale rwandaise pour semer le chaos dans le pays. Il aurait été aidé en cela par le colonel Patrick Karegeya, ancien chef des renseignements extérieur tombé également en disgrâce, qui avait été emprisonné deux ans avant de prendre la fuite, lui aussi pour l’Afrique du Sud. Cette accusation est d’autant plus étonnante que le porte-parole de la police avait annoncé, non sans certitude, que les responsables des attaques à la grenade étaient en fait les fameux interahamwe, d’ailleurs trois suspects ont même été arrêtés et ont avoués séance tenante.


Collaboration avec la justice internationale

Dans son interview à la BBC le général à indiqué qu’il avait pris la fuite pour des raisons de sécurité craignant pour sa vie et a également précisé qu’il est prêt à faire face à la justice internationale parce qu’il ne croit pas en celle du Rwanda.

Kayumba Nyamwasa était ambassadeur en inde jusqu’à la semaine dernière. Il a confirmé que sa famille est maintenue en captivité dans leur domicile de la capitale indienne.

 

 

Arthur Ngenzi/SaveRwanda

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article