Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Aide africaine à Haïti: une charité mal ordonnée

3 Février 2010 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Ressources et environnement

Du Gabon au Rwanda, en passant par le Nigéria et le Sénégal, les propositions d’aide à Haïti ont plu de toutes parts. Mais la solidarité des dirigeants africains a présenté des allures d’un freak show pour certains fils du continent noir.

La palme de la générosité africaine pour Haïti va sans doute à Abdoulaye Wade, le président du Sénégal. En plus d’un don en espèces, il a proposé des terres fertiles de son pays aux Haïtiens qui voudraient regagner le continent de leurs ancêtres. Le vieux président de 83 ans vient de découvrir avec le séisme l’existence de cette île peuplée par des descendants d’esclaves noirs.

Le Gabon a été le premier à ouvrir le bal de don en débloquant un million de dollars. D’autres pays plus pauvres comme le Rwanda, le Libéria, la Sierra Leone ont aussi gratté le fond de leur tiroir. La RD Congo enverra rien de moins que 2.5 millions de dollars américains.

N’ajustez pas vos lunettes. Oui, le pays qui occupe le 176è rang à l’échelle du développement humain (rapport 2009 de IDH) enverra 2.5 millions aux Haïtiens dont le pays fait mieux et se classe à la 149è position.

La controverse a aussitôt éclaté à Kinshasa où l’offre du gouvernement est perçue comme un non-sens, une pure contradiction, le pays traversant actuellement une profonde crise financière. Quand on sait que la RDC s’appuie depuis plus de dix ans sur la communauté internationale pour se rebâtir, il y a de quoi prescrire une évaluation psychiatrique aux gouvernants congolais.

Il ne s'agit pas ici de tourner le dos aux gens en besoin mais plutôt de faire preuve de cohérence et de réalisme. Les ressortissants de la province de l'Équateur (nord de la RDC) qui ont trouvé refuge au Congo-Brazza ne sont-ils pas des sinistrés? Ne crient-ils pas assez fort "au secours"? Combien de marches leur reste-il encore à gravir à genoux avant d'être éligibles à l'aide humanitaire de leur propre pays? Des situations nécessitant le déploiement d'une aide humanitaire sont légion en RDC.

Même la bible déclare qu’il faut avoir deux chemises avant d’en donner une à celui qui en manque. N’est-ce pas là une leçon de pragmatisme 101 ?

Admettons que les Africains ont une chemise, qu'ils ne sont pas des "tout-nus" –pudeur et dignité humaine obligent. Reconnaissons en revanche que cette chemise est très élimée, tout en lambeaux. Les pays africains ne peuvent donc pas emboîter le pas aux autres donateurs. Ils n’en ont tout simplement pas les moyens. Une minute de silence, une prière pour les croyants, sont toutes autant de manières de solidariser avec les Haïtiens.

L’apport des pays africains ne représente certes pas grand-chose dans la mer des donations internationales. Cependant, compte tenu des besoins et de la pauvreté endémique dans laquelle vivent les populations africaines, il est de bon aloi de rappeler à nos dirigeants qu'ils devraient commencer par pratiquer la charité chez eux avant de traverser l'Atlantique.

Bien des gens touchés par le drame d’Haïti ont individuellement ouvert les cordons de leur bourse. Si les dirigeants africains avaient pigé dans leurs propres poches, on n'aurait rien à redire et la charité aurait conservé sa belle robe de noblesse…

Source: à bas le masque

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article