Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Accords pétroliers: la RDC perd plus de 10 milliards U$ en Ituri

14 Mai 2010 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Ressources et environnement

Les contrats signés avec des compagnies  pour l’exploitation de pétrole sur le lac Albert entraînent un manque à gagner de plus de 10 milliards de dollars à l’Etat congolais, a révélé mercredi l’observatoire  britannique de pétrole Platform, au cours d’un point de presse à Bunia.

 D’après les résultats des recherches de cet observatoire repris dans un rapport rendu public à Bunia, ces contrats profitent à certains hommes politiques proches du pouvoir central au détriment de la population congolaise.

En plus, Platform redoute l’insécurité qui résulterait de la coopération entre ces compagnies pétrolières et certains  groupes armés dans la région.

Selon Taimour Lay, chercheur de l’observatoire britannique Platform, l’accord de partage de production signé en 2006 entre la RDC et la compagnie britannique Tollow Oil et l’entreprise sud africaine Heritage Oil, octroie plus de 50% de bénéfice à ces deux compagnies pour une production de 20 000 barils par jour.

Cet accord entraîne un manque à gagner de plus de 10 milliards de dollars américains pour le gouvernement RDcongolais, indique encore le chercheur.

Concernant un autre contrat avec la compagnie sud africaine Divine Inspiration, le chercheur précise qu’il comprend le paiement en nature pour les FARDC, en bonus de signature.

Selon ce rapport, deux alliers du pouvoir de Kinshasa ont obtenu, dans l’accord de partage de production qui lie Sud Oil et Pétrolium Congo, plus de 3 milliards de dollars pendant 20 ans.

L’insécurité

Au chapitre de l’insécurité, Taimour Lay  redoute la coopération entre les compagnies pétrolières et les groupes armés. Cette coopération, selon lui,  risque d’embraser un jour l’Est de la RDC.

De son côté, Lambert Mende,  porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication et Médias, a  indiqué que ces contrats ont annulés depuis deux ans.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article