Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

70 ans d’âge, 70ème victoire: TP Mazembe champion d’Afrique pour la troisième fois

8 Novembre 2009 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Actualités


Le Tout-Puissant Mazembe Englebert créé en 1939 par les prêtres salésiens sous le nom de Saint Georges, totalise 70 ans d’âge. Il lui a fallu cette 70ème victoire de l’année 2009 pour décrocher le titre de champion d’Afrique devant Heartland Fc du Nigeria ce samedi 7 novembre en présence du Président de la République, Joseph Kabila Kabange par un score de 1à 0.

Cette saison, le TP Mazembe a raflé les trophées de champion du Katanga et champion du Congo (Linafoot) après avoir perdu in extremis celui de champion de Lubumbashi dans les bureaux.

Moïse Katumbi, le président sponsor du Tout-Puissant, a réalisé son rêve: gagner une nouvelle C1 alors que les Coupes des champions déjà gagnées par les Corbeaux (1967 et 1968) prenaient la poussière dans la salle des trophées de Lubumbashi. Trésor Mputu Mabi, retenu à Lubumbashi grâce à la fortune de Katumbi, gouverneur de la province du Katanga, alors que l'Europe lui fait les yeux doux, a comme à son habitude dirigé le jeu et tiré tous les coups de pied arrêtés.

 

Une victoire méritée

 

Maîtres Corbeaux sur leur arbre perchés ont tenté, tenté, re-tenté et re-re-tenté avant de trouver l’ouverture après 73minutes de jeu. Le salut est cependant venu à la 74e minute d'une balle en profondeur de Lusadisu Basisila, entré en deuxième mi-temps, ballon prolongé dans son but par le défenseur Emmanuel Omodiagbe. A ce moment de la partie, Mazembe avait déjà obtenu 18 corners. La défense d’Heartland, avec le capitaine Victor Ezuruike, Ikechukwu Ibenegbu, Orji Kalu et Aziz Ansah, avait effectué jusque là un travail remarquable, annulant toutes les tentatives de Trésor Mputu et de ses camarades, pas toujours non plus très inspirés dans leurs prises de risque. La meilleure occasion au cours des quarante-cinq premières minutes fut pour Alain Kaluyitukadioko mais le gardien Augustin Brown effectua une jolie parade.

Quelques joueurs ont même failli en venir aux mains dans le temps additionnel, Heartland terminant la rencontre à dix après l'expulsion du défenseur Ayaya Nwanna.
Le Tout-Puissant a mérité sa victoire face à une équipe d'Heartland surtout venue pour défendre. Le club nigérian perd sa deuxième finale de C1, après celle de 1988 contre l'Entente Sétif (le club s'appelait alors Iwuanyanwu Nationale). Il pourra ressasser les malheurs de King Osanga. L'auteur de l'égalisation à l'aller a tout raté samedi, manquant un face-à-face avec le gardien Kidiaba Muteba (14e) avant de gâcher une contre-attaque en marchant sur le ballon dans la surface (45e+2).

 

Les larmes d'Ezenwa

Le gardien d'Heartland, Augustine Brown, visiblement blessé à une main est sorti à la 60e minute  laissant ainsi sa place à Ikechukwu Ezenwa. Le remplaçant a vite été décisif en détournant une tête de Mputu Trésor sous la barre à la 65e minute. Mais il a cédé sur le ballon détourné par Ezuruike et s'est effondré en larmes au coup de sifflet final alors que le stade explosait de bonheur.

Lr

source: www.nyota.net

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article