Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Un tanzanien a enterré plus de 900 corps avec l’accord du FPR

2 Octobre 2009 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Justice et Droits de l'homme

S'agit-il de Tutsi? Ou simplement des victimes (Hutu et Tutsi) de la barbarie du FPR qui a écumé la région de l'Est du Rwanda juste après l'attentat contre Juvénal Habyarimana?  (ES)


Kigali: Les autorités rwandaises au plus haut niveau s’apprêtent à se rendre à la frontière nord-ouest tanzanienne pour inhumer en toute dignité 917 tutsi enterrés par un ressortissant tanzanien.

Un dénommé Rakia est attendu à Kigali très  prochainement pour une reconnaissance officielle dû ce geste de sacrifice qu’il aurait posé en mémoire de ces victimes du génocide de 1994, a indiqué mercredi, la Commission de Lutte contre le Génocide.

Au moment de l’ampleur des massacres, des corps jetés dans les rivières de l’Akagera et transportés par les torrents d’eaux, atteignaient les rivages d’une région située à 1,5 km de la frontière rwando-tanzanienne. Cet homme avait contacté les troupes du Front Patriotique Rwandais pour enterrer ces corps complètement décomposés et parfois sans bras ou/ni jambes, et sollicité l’aide du gouvernement de Dar Es Salaam pour accomplir cette lourde charge.

L’aval lui fut donné par les deux parties pour inhumer ces corps en pleine putréfaction.Couvrir des cadavres pour la plupart dispersés en morceaux dans des sacs spéciaux et convaincre les volontaires à descendre dans la fosse commune afin de mieux répartir les corps avant de les ensevelir, exigeait que Rakia paie parfois l’équivalent de 100 USD à un individu qui émotionnellement avait du mal à supporter le choc. La plupart des volontaires disparaissaient purement et simplement.

Des sources sur place ont également confirmé à une délégation de la Commission de Lutte contre le Génocide (CNLG) qui s’y est rendu très récemment, que dans les rives de l’Akagera qui longent la région de Cyaka avoisinante à Bukoba, le long de la frontière ugando-tanzanienne, d’autres corps des victimes des tragédies de 1994 seraient à repêcher.

Pour établir un rapport complet et succincte, la délégation de la CNLG se rendra très prochainement dans cette région, ainsi qu’à la frontière burundaise où elle effectuera des enquêtes et repérages qui conduiront au démantèlement de 3 endroits riverains susceptibles de regorger des cadavres rwandais victimes du génocide.

L’Ouganda a, l’année passé, enterré en toute dignité des victimes rwandais des massacres de 1994, emportées elles aussi par les courants d’eaux de la rivière de la Nyabarongo du Rwanda jusqu’aux rives ougandais du lac Victoria.

Dans le cadre de la finalisation du draft du « Rapport de Restitution de la 15ème Commémoration du Génocide Rwandais contre Les Tutsi » présenté ce mercredi au public, il a été recommandé d’inclure dans ce document la proposition d’une construction d’un site mémorial  pour ceux qui ont péri, jetés dans les eaux. Celui-ci devant être construit dans une commune proche de la rivière Nyabarongo, et où l’on pourra retrouver quelques photos, ainsi que des différents souvenirs appartenant aux victimes. 

Source ARI/RNA

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Agaculama 02/10/2009 23:29


Chers amis rwandais de la Vérité, de la Justice, de la Paix et de la Réconciliation,
Pensez-vous vraiment qu'en 2009 l'on puisse retrouver des corps en putréfaction, alors qu'officiellement le génocide rwandais est terminé depuis le 31/12/1994, selon la Constitution rwandaise? Bien
sûr, des corps en putréfaction ont flotté et ont été ramassé depuis la fin avril 1994 jusqu'en juillet 1995. Du côté tanzanien, les repêchages ont eu lieu de juillet 1994 à juillet 1995, soit le
nombre de cadavres mentionné. Mais ces cadavres n'ont pas été enterrés par un seul homme. Tout a été financé par les organismes d'aide protestants anglo-saxons basés en Tanzanie. L'Ouganda a donné
des cours de repêchage aux pêcheurs tanzaniens. Ce n'est qu'après 15 ans que Kigali se réveille concernant ces prétendus corps de Tutsi! Croyez-moi, ces cadavres sont ceux de victimes du FPR, qui
proviennent du secteur du FPR, depuis le Sud du Parc de l'Akagera (Lacs Ihema et Milindi) jusqu'au Bugesera (sous la supervision d'Ibingira). Aucun cadavre ne provient de Kigali! Avez-vous déjà vu
la Nyabugogo? Pensez-vous qu'il soit possible qu'un seul corps avance de 50 mètres dans ce fouillis marécageux et pollué, même en saison des pluies? Si les autorités d'occupation de Kigali
s'intéressent actuellement aux cadavres d'Ouganda et de Tanzanie, c'est qu'elles ont la frousse que l'on aille étudier de près ces "cadavres exquis" et que l'on en analyse la réelle origine! C'est
encore un dossier puant qui colle aux funestes pompes du pharaÔn KagÔme N53 ! Agaculama.