Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Présidentielle rwandaise: le silence de Faustin Twagiramungu

28 Août 2009 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Rwanda: élections 2010


Le candidat malheureux des élections présidentielles rwandaises de 2003, monsieur Faustin Twagiramungu, sera-t-il de nouveau candidat l'année prochaine? La question brûle les lèvres des observateurs de la politique rwandaise.
Surnommé monsieur 3 %, le score officiel qu'il a eu face au président sortant Paul Kagame, Faustin Twagiramungu a officieusement gagné les élections ou tout au moins a eu un score honorable. Au Bugesera réputé fief des Tutsi, il a eu 43 % des voix selon la responsable d'un bureau de vote à Nyamata actuellement réfugiée en France. Dans les régions à forte concentration Hutu comme dans le nord et sa région natale Cyangugu, Rukokoma a devancé largement Paul Kagame sans avoir pu faire campagne suite aux menaces des partisans du parti au pouvoir.
Au retour des bureaux de vôte, les paysans Hutu osaient ouvertement déclarer avoir vôté pour lui. "Twagitoye ni icyigoryi cyacu" ( Nous avons vôté pour lui c'est notre idiot), disaient-ils après avoir bu quelques verres de bière de banane ou de primus dans les bistrots ruraux. Mais pour certains, Faustin Twagiramungu a fait une troisième erreur de sa carrière qui lui coûtera très cher politiquement car il a de nouveau légitimé la démocratie version FPR. La première faute est d'avoir fragilisé le pouvoir de Juvénal Habyarimana en composant avec le FPR, la deuxième pour avoir accepté d'être premier ministre du FPR sans pouvoir alors qu'il aurait pu rester dans l'opposition et se battre pour une réelle démocratie au Rwanda. On peut ajouter son silence après sa défaite pendant 7 ans, ce qui est énorme pour un politicien voire suicidaire.

www.irwanda1.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Dominique Denonne 24/01/2010 19:44


Quand on voit ce que vous publiez et qu'on sait que ce que vous ne publiez pas (à savoir l'exacerbation identitaire plutôt qu'un appel à l'unité nationale) on comprend vite la
politique que vous soutenez.
Pas besoin de publier ce commentaire qui n'est adressé qu'au modérateur de ce blog 


Editions Sources du Nil 24/01/2010 23:42


Oui c'est ça! Ainsi donc vous vous serez pris le pied dans le tapis en pensant que votre commentaire n'allait pas être publié. Nous respectons la liberté d'expression comme vous devriez respecter
le principe cher à Mandela: "One man, one vote" (un homme, une seule voix). Nier l'ethnie au Rwanda, c'est nier l'identité rwandaise: la nation rwandaise est une somme d'individus, chacun doit être
reconnu avec ses particularités. On dirait que vous êtes pour la "tea spoon policy" de Paul Kagame qui vise à éliminer l'ethnie majoritaire à la petite cuillère (petit à petit!) pour faire de la
minorité une majorité! Pol Pot serait un petit gamin face à Paul Kagame.  Nier l'existence des ethnies c'est favoriser l'apartheid qui existe au Rwanda. Celui-ci doit disparaître avec
l'avènement de la démocratie.