Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

CEPGL: La libre circulation des personnes et des biens à l'ordre du jour

19 Août 2009 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Actualités

Goma, le 19-08-2009

La libre circulation des personnes et des biens à l'ordre du jour de la coopération régionale au sein des pays de la CEPGL

Le représentant de la RDC à la CEPGL en qualité de Secrétaire exécutif, ci-devant Prof. Ntumba Luwaba, vient d'effectuer une mission d'inspection à Bukavu et Kamanyola au Sud-Kivu en vue d'évaluer les possibilités de réouverture des frontières des 3 pays membres de ce regroupement régional

Le secrétaire exécutif de la communauté économique des pays des Grands Lacs, le pro­fesseur Ntumba Lwaba, a effectué une visite le vendredi 14 août, à Bu­kafii et Kamanyola (Sud-Kivu). Motif: évaluer les possibilités d'ouvrir les frontières des trois pays membres 24 heures sur 24 dès le 1er septembre.

La Communauté écono­mique des pays des Grands Lacs (CEPGL - Burundi, Rwanda, RDC) a réitéré le principe de libre circulation des populations de la région et de leurs biens au sein des Etats membres. Cette décla­ration a été réaffirmée par le Se­crétaire exécutif adjoint de cette institution, le Congolais Ntumba Lwaba, en marge d'une tournée qu'il a effectuée, le vendredi 14 août à Bukavu et au poste fron­talier de Kamanyola (Sud-Kivu), rapporte l'ACP.

Cette visite de travail por­tait sur l'évaluation des possibili­tés d'ouvrir les frontières de trois pays membres, 24 heures sur 24 dès le 1er septembre 2009, ren­seigne la même source. Elle s'inscrit dans le cadre de la ma­térialisation des résolutions issues de la Conférence des gouver­neurs de provinces frontalières de trois pays membres, tenue der­nièrement à Bukavu.

Rapprochement frontalier

Selon la source, la délégation de la CEPGL a visité quatre postes frontaliers où un important trafic passager et routier est ob­servé. Il s'agit des postes fron­taliers de Ruzizi I et II ainsi que celui de Kamanyola pour le Rwanda et la RDC, sans oublier celui de Ruwa pour le Rwanda et le Burundi.

Le professeur Ntumba Lwaba a insisté sur la nécessité d'une formation appropriée pour le personnel, en vue de l'échange d'informations. Avant d'indi­quer: « Pour mener à bien les services à  rendre, les bureaux doivent être bien équipés, notamment en outils informati­ques ». Au cours de cette visite,  la délégation de la CEPGL a constaté un manque d'infrastruc­tures, d'outils informatiques, d'eau et d'électricité en RDC. Un financement est attendu pour apporter des solutions durables à ces problèmes, a signifié le pro­fesseur Ntumba Lwaba.

La visite à Kamanyola (RDC) a permis aussi à la délé­gation de constater la construc­tion de nouveaux bureaux de la Direction générale de Migration (DGM) près du pont de Bugarama au Rwanda. Objectif: rapprocher les postes frontaliers en prévision de la libre circula­tion des populations de la région. Un camp sera aussi érigé pour les agents affectés au poste de Kamanyola.

Suppression à Fizi des barrières illégales

Les  autorités territoriales de Fizi ont décidé de supprimer les barrières illégales dans ce  territoire du Sud-Kivu. Il a été constaté qu'une grande barrière située à l'entrée de la cité de Baraka a été supprimée, le dimanche 16 août 2009. La mesure a été décidée la veille à l'issue d'une réunion de conseil territorial de sécurité tenue à Baraka.

Selon l'administrateur du territoire de Fizi, plusieurs cas de tracasse­ries avaient été dénoncés par les usagers des routes sur ces barrières.

(DN/TH/GW/Yes)

Eyenga Sana/Le Potentiel



Last edited: 18/08/2009 15:46:13

 

La Rédaction

www.provincenordkivu.org

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article