Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Remise du Prix Victoire pour la Paix et la Démocratie 4ème édition Bruxelles, le 28 Février 2015

6 Février 2015 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #droits

Prix Victoire Ingabire pour la démocratie et la paix
Prix Victoire Ingabire pour la démocratie et la paix

Remise du Prix Victoire pour la Paix et la Démocratie 4ème édition

Bruxelles, le 28 Février 2015

À l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, le Réseau international des femmes pour la Démocratie et la Paix « RifDP », décerne pour la 4ème fois consécutive, le Prix Victoire Ingabire Umuhoza pour la Démocratie et la Paix, le samedi 28 février 2015 à partir de 18h00 à 1200 Woluwe-Saint-Lambert (Bruxelles), Avenue Jean-François Debecker, 54 dans la Salle la Rotonde.

Le prix portant le nomVictoire Ingabire Umuhoza pour la Démocratie et la Paix” a été créé à Montréal, au Canada par le Réseau International des Femmes pour la Démocratie et la Paix (RifDP) à l’occasion du centième anniversaire de la Journée internationale de la femme et dévoilé le 12 mars 2011 en hommage à Madame Victoire Ingabire Umuhoza.

Ce prix incarne le courage, le leadership de Mme Victoire Ingabire Umuhoza dans sa démarche pacifique et démocratique de résolution de conflits[i]. Il est décerné chaque année à toute personne physique ou morale, s’étant distinguée par son travail et son engagement dans le domaine de la promotion de la démocratie et la pacification de la région des Grands Lacs africains.

Pour nous contacter :

Email : info-belgique@rifdp-iwndp.org

Tel : +32(0) 484 401 169 ; +3168 160 44 45 ; +1 450 933 27 43

Adresse du RifDP Section Belgique: Rue du Méridien 10 à 1210 Saint Josse - Belgique

Page web: http://www.rifdp-iwndp.org/prix-victoire-ingabire-umuhoza-pour-la-democratie-et-la-paix/

[i] Mme Victoire Ingabire Umuhoza est de nationalité rwandaise. Mariée et mère de trois enfants, elle vivait en exil aux Pays Bas depuis 16 ans où elle a exercé une carrière professionnelle. Madame Victoire Ingabire Umuhoza a démissionné de son poste dans l’entreprise en avril 2009 pour se consacrer à temps plein à son retour dans son pays natal afin de contribuer à la réconciliation et à la reconstruction du pays déchiré par un conflit de plusieurs années. Elle a été élue Présidente et mandatée par son parti FDU Inkingi, pour le représenter aux élections présidentielles d’août 2010.

Dès son arrivée au Rwanda le 16 janvier 2010, elle a prononcé une allocution demandant la reconnaissance de la souffrance et le droit à la mémoire de toutes les victimes des crimes de génocide et contre l'humanité, sans distinction ethnique. Symbole de la lutte non violente, Victoire Ingabire est emprisonnée à Kigali depuis le 14 octobre 2010. Après un procès émaillé de multiples irrégularités, Madame Victoire Ingabire Umuhoza a été condamnée le 13 décembre 2013 à 15 ans de prison ferme, pour avoir osé exprimer une opinion différente de celle du pouvoir en place. Femme d’un courage exceptionnel, engagée aussi dans un processus de Dialogue Inter-Rwandais, Victoire Ingabire Umuhoza se démarque par son leadership, son esprit d’abnégation qui dépasse les intérêts de son noyau familial et de son appartenance ethnique et nationale.

Pour rappel Mme Victoire Ingabire a été nominée au Prix Sakharov de la liberté de l’esprit en 2012 par le Parlement Européen, qui dans sa résolution numéro 2013/2641 (RSP) du 25 mai 2013 et dans sa question E-010056-14 du 2 décembre 2014 à la Commission Européenne, a exprimé de vives préoccupations au sujet du procès de Madame Victoire Ingabire Umuhoza et a condamné la nature politique du procès. Human Rights Watch a déclaré que le verdict de culpabilité à l’encontre de Madame Ingabire était l’apogée d’une procédure judiciaire ratée, avec des chefs accusation aux accents politiques. Dans son rapport final (A/HRC/20/20/Add.2 du 10 juin 2014), le Rapporteur des Nations Unies pour les droits de l’homme en charge du Rwanda, Mr Maina KIAI, à la fin de sa visite au Rwanda en janvier 2014, a insisté sur le fait que toutes les figures de l’opposition qui osent critiquer le gouvernement, dont madame Victoire Ingabire, se retrouvent systématiquement en prison.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article