Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Vient de paraître: "L'oeil qui ne dort pas: une icône insolite" (Edgar Havenne)

28 Août 2014 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Histoire - politique

Vient de paraître: "L'oeil qui ne dort pas: une icône insolite" (Edgar Havenne)

Edgard Havenne, 2014, L'oeil qui ne dort pas, une icône insolite. Format: 14,8x21, 240p. ISBN : 978-2-919201-21-1 ISSN : 2256-6058. Prix 20 euros. Vous pouvez le commander en ligne sur le site www.editions-sources-du-nil.fr ou chez votre libraire.

Présentation

Le présent essai ne prétend pas « commenter » l'icône Sauveur Œil qui ne dort pas, mais il s'aventure dans une approche personnelle du mystère irréductible de cette sainte image insolite.
A mesure que nous poursuivons notre itinéraire, nous découvrons que notre icône tire son origine du prolongement de l'Incarnation du Christ – en vue de la Rédemption – et s'enracine dans le terreau fertile des Ecritures et de la patrologie. Un autre point d'ancrage, source cultuelle des rites orientaux : la liturgie, joue un rôle capital dans la peinture des images saintes. Car « philocalique » (philocalie = amour de la beauté), dans son essence, par la splendeur de son symbolisme, elle touche l'homme, corps, âme et esprit. Elle se déroule majestueuse dans une sphère céleste, avec les parfums de l'encens, l'harmonie prenante de ses chants, l'éclat des luminaires et le « vibrant silence des icônes où se révèlent en transparences réciproques, le visage de Dieu en l'homme et celui de l'homme en Dieu ». Nous y engageons le lecteur à notre suite en côtoyant les arcanes de la poésie inspirée du sujet ou en musant vers les curiosités de l'anecdote dérivative, sans perdre pour autant le fil conducteur de notre schème. Edgard Havenne.

L'auteur

Bien que né à Etterbeek, Edgard Havenne passe son enfance à Lamorteau, en Gaume. Il garde un profond attachement à la Lorraine belge. Ancien combattant et prisonnier de guerre en Allemagne, de 1940 à 1945, il apprend les langues slaves en captivité. Libéré par l’Armée Rouge, il est désigné comme interprète. Rentre au pays, malade, et est réformé le 01.05.1946.

Après une longue procédure et un recours au Prince Régent, il est réinséré dans la vie active et parfait sa formation au Centre d’Etude Militaire/Atomique, Biologique et Chimique.

Admis à la pension en 1975, il accepte le Secrétariat Général du Centre Jeunesse-Défense. En 1980, il cesse toute activité permanente. Dans le cadre de ses attributions au Labo des Essais, et durant son mandat de Secrétaire Général du CJD, il écrit régulièrement des articles techniques anonymes ou signés B2 dans des revues et des journaux belges ou étrangers. Il a réalisé plusieurs greetings composés, légendés en vers, et gravés de sa main. Il conserve une collection d’inédits en archives.

Vient de paraître: "L'oeil qui ne dort pas: une icône insolite" (Edgar Havenne)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article