Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Editions Sources du Nil  : Livres sur le Rwanda, Burundi, RDCongo

Kagame à Waterloo. Les dernières danses de l’empereur

7 Mars 2014 , Rédigé par Editions Sources du Nil Publié dans #Histoire - politique

Kagame à Waterloo. Les dernières danses de l’empereur

Kagame à Waterloo. Les dernières danses de l’empereur

Il vient encore une fois de le rater. Le Général Kagame vient de rater une nouvelle fois son ancien compagnon d’arme, le Général Kayumba Nyamwasa. Il ne va pas donc jubiler, comme il l’a fait il y a quelques jours. Oui, Kagame a jubilé pour l’assassinat du Colonel Karegeya, son ancien compagnon d’arme passé à au camp des opposants.

C’est inhabituel de voir un General jubiler pour la mort d’une seule personne. Mais le plus inhabituel c’est le moment et l’endroit choisis par le Général Kagame pour annoncer sa joie ou plutôt pour étaler son état de malaise. C’était à l’occasion du Prayer Breakfast le 12 janvier 2014 à Kigali devant entre autres différentes personnalités religieuses et représentants des églises, ceux-là même qui prêchent, pendant la journée, que toutes les personnes humaines ont été crées à l’image de Dieu et, pendant la nuit, prônent la mort de ces mêmes créatures de Dieu. Ceux-là ont acclamé leur chef tenant un discours de haine et de mort contre d’autres personnes humaines.

Nihil novi sub sole ! Par rapport au contenu, il y avait rien de nouveau dans le discours de l’empereur devant ses supporteurs déguisés en hommes de Dieu. Tout ce qu’il y avait de nouveau ce jour-là c’est que ce qui a été dit et fait, l’a été pendant la journée et sans l’ouï-clos. Faisant ainsi Kagame a craché dans la soupe qui lui était servie. Pour cela, le pauvre empereur ne sera pas invité au super Prayer Breakfast aux USA et c’est sa femme qui y ira et essayera de redorer le blason de son mari. L’empereur lui-même essayera de se ressaisir à Davos mais en vain. C’était trop tard. Il était allé trop loin. Ses anciens protecteurs comme le HRW, les USA, UK etc. se succèdent pour blâmer son régime désormais pris pour ce qu’il est, c’est-à-dire un régime criminel et totalitaire, qui musèle l’opposition, qui sème la haine et la mort entre les rwandais et même au-delà des frontières rwandaises. L’ONU via son rapporteur spécial Maina Kiai enfonce le clou et déclare que les droits humains et civiques sont bafoués dans ce pays au cœur de l’Afrique. Tout devient petit à petit sombre pour l’empereur. Ses agents à l’étranger sont pris pour des terroristes et sont surveillés…. L’étau se resserre donc autour de l’empereur Kagame sur le plan international.

Mais c’est surtout à l’intérieur que la situation s’empire vertigineusement. Depuis la défaite de Cyanzu, que j’appelle Waterloo, et la perte des matières premières congolaises, la terre glisse d’une façon palpable sous les pieds du Général empereur. La contestation à son encontre devient de plus en plus accrue et il n’est plus craint comme avant. Il n’est plus vu comme invincible mais seulement comme un épervier déplumé. Effectivement comme Napoléon après la défaite de Waterloo. Qu’en est-il exactement à l’intérieur du Rwanda ? Quelle la vraie situation actuelle qui est entrain de conduire à la chute inéluctable de l’empereur ? Nous y reviendrons très bientôt. Rendez-vous donc dans les prochains jours.

Par Emmanuel Ndahayo

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article